Un policier soupçonné d’avoir trafiqué des procurations à Sainte-Marie

justice sainte-marie
Mairie - Sainte-Marie
Le commissaire Jean François Lebon a diligenté une enquête interne à la suite de soupçons visant un policier du Chaudron par ailleurs colistier de Gérald Maillot pour ces dernières élections municipales, à Sainte-Marie. Le fonctionnaire est accusé d’avoir trafiqué des procurations.
Les accusations portées à l’encontre de ce policier affecté au commissariat du Chaudron sont particulièrement graves. Le fonctionnaire de police aurait signé un nombre suspect de procurations sur la commune de Sainte-Marie alors qu’il figurait sur une liste électorale de Gérald Maillot, au premier tour.

Ce sont en tout cas les accusations portées par Richard Nirlo, le maire sortant qui a gardé son fauteuil à l’issue de ces élections. L’affaire est évidemment prise très au sérieux à la Direction départementale de la sécurité publique. Le commissaire Jean-François Lebon, le patron des policiers réunionnais, a d’ores et déjà diligenté une enquête interne.
 

Déjà connu de la justice


Il semble que le policier n’ait pas averti sa hiérarchie qu’il était colistier sur une liste électorale à Sainte-Marie, ce qui l’empêchait de facto de s’occuper des procurations pour cette commune. Il ressort déjà des premières vérifications qu’un certain nombre de procurations auraient été signées pour des personnes n’en ayant pas fait la demande.

Si ces soupçons se vérifient, le policier mis en cause risque de devoir répondre de ses actes au tribunal, en plus de probables sanctions en interne. Il s’avère que celui-ci est déjà connu de la justice. Il avait été condamné en appel dans une affaire de faux certificat médical l’année dernière.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live