Richard Nirlo : les premières déclarations après sa garde à vue

politique sainte-marie
nirlo
©Imaz Press
La maire de Sainte-Marie, Richard Nirlo, était l'invité de Réunion la 1ère ce midi. Il est revenu sur sa garde à vue et l'affaire de détournement de fonds publics dans laquelle il a été soupçonné. Il s'est déclaré "serein" et "en forme olympique" pour aborder la campagne municipale. 
Ce sont ses premières déclarations publiques après sa remise en liberté hier. Richard Nirlo était l'invité du 12-30 de Réunion la 1ère. Le Maire de Sainte-Marie s'est déclaré "serein" à l'issue de ses 30 heures de garde à vue. 
Une garde à vue dans le cadre d'une affaire de détournement de fonds publics et corruption qui intervient au moment où l'élu se lance en campagne pour briguer un nouveau mandat. "Cela a été une épreuve, je l'ai assumée, pleinement et sereinement ", a-t-il précisé sur notre antenne. 
Richard Nirlo explique qu'en tant que 1er adjoint de Jean-Louis Lagourgue, à l'époque des faits supposés, il n'est pas responsable de ce qu'il s'est passé. Il met en cause d'autres responsabilités. "A la tête d'une collectivité telle que la commune de Sainte-Marie, vous avez un patron, qui est le maire".

Ses réponses aux questions de Pascal Souprayen :

Le clan Nirlo est debout"


Ce soir, le candidat entre officiellement en campagne avec un grand meeting organisé à Sainte-Marie. Un rassemblement de la droite unie où des ténors politiques sont invités et attendus par Richard Nirlo. Didier Robert, Michel Fontaine, Cyrille Melchior, Jean-Louis Lagourgue, qui appuierait toujours le maire sortant. 
Richard Nirlo qui se veut aujourd'hui rassembleur, "Le clan Nirlo est debout et dans une forme olympique" en vue des élections municipales de mars 2020, a-t-il certifié ce midi. Reste à déterminer s'il a gardé tous ses soutiens. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live