réunion
info locale

Sainte-Marie : la station d'épuration du Grand-Prado produit de l'engrais

agriculture sainte-marie
Engrais du Grand-Prado 2
La station d'épuration a travaillé sans relâche pendant quatre ans pour parvenir à valoriser les boues des eaux usées. Elles sont désormais un engrais parfait, confirme le Cirad. ©Michelle Bertil (Réunion la 1ère)
La valorisation des déchets est une réalité à la station d'épuration du Grand-Prado à Sainte-Marie. Elle produit désormais 1 800 tonnes d'engrais qui sont utilisées pour la culture de la canne à sucre, par les horticulteurs et les producteurs de plaques de gazon. 
Les déchets organiques de la station d'épuration du Grand-Prado à Sainte-Marie deviennent de l'engrais. Le projet, lancé il y a quatre ans, a abouti et "Fertile péï" a été homologué. Les 1 800 tonnes de granulés produits tous les ans, peuvent enrichir les sols sans risque. 
Le Cirad a testé le produit sur une parcelle. Il est utilisé par les planteurs de cannes à sucre, les horticulteurs et les producteurs de plaques de gazon. Il est riche en phosphore et en azote.
 

Les étapes de la transformation

L'engrais
L'engrais se présente sous forme de granulé. ©Réunion la 1ère

Le principe a demandé beaucoup de patience et d'études pour qu'il soit opérationnel. Imaginez, les déchets organiques sont extraits des eaux usées en passant sur un tapis qui fait office de filtre. Cette matière première est dirigée dans des cuves où elle se transforme par l'action naturelle de bactéries et de la chaleur. Cette opération essentielle se déroule dans le "digesteur". Une fois centrifugées et séchées les boues initiales mélangées à de la chaux deviennent de l'engrais sous forme de granulés. Michelle Bertil et Willy Thévenin nous font découvrir les installations du Grand-Prado.
©reunion
Publicité