réunion
info locale

Sainte-Marie : les travaux de désensablement du Port vont commencer lundi

mer sainte-marie
pêcheur et Port de Sainte-Marie ensablé
©Philippe Hoareau
Les travaux de désensablement du port de Sainte-Marie vont finalement commencer lundi prochain, annonce la Cinor. Depuis une semaine, les pêcheurs de  bloquent le port et demandent de l’aide face à l’ensablement du chenal qui les empêche de travailler.
La grogne ne faiblissait pas depuis lundi sur le port de Sainte-Marie. Les pêcheurs professionnels et plaisanciers ont bloqué le site pour demander son désensablement au plus vite. Ce vendredi 13 septembre, la Cinor annonce que les travaux vont pouvoir commencer dès lundi prochain.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
©reunion
 

Début des travaux lundi

"Les services de l’Etat nous ont donné les autorisations nécessaires dans les plus bref délais, explique Yves Ferrieres, vice-président délégué à Cinor, président du conseil portuaire, en charge du nouveau port de Sainte-Marie. Dès lundi, ils vont nous donner les outils pour désensabler et les travaux vont pouvoir commencer. Nous allons mettre les bouchées doubles pour les terminer avant le début de la saison cyclonique".
 

Une activité en berne

Une importante quantité de sable bouche le chenal. Depuis plus d’un mois, les pêcheurs de Sainte-Marie sont en souffrance. Leurs bateaux sont à quai et les activités en berne.

"Je ne vis que de la pêche, raconte Jean Ang-Si-Nal, pécheur professionnel depuis 40 ans. Je sors tous les jours et depuis l’ensablement du chenal, nous devons entrer et sortir à marée pleine, et parfois il faut attendre minuit pour rentrer. Je ne m’en sors plus". Ces conditions ont aussi mis en danger certaines embarcations, affirment les pêcheurs. 
 

Un fleuron touristique à terme

Après une semaine de mobilisation, les professionnels de la mer sont satisfaits d’apprendre que les travaux vont commencer. De son côté, Yves Ferrieres, vice-président délégué à Cinor, en charge du nouveau port de Sainte-Marie, réaffirme sa volonté d’en faire "un port exemplaire et le fleuron touristiques du nord de La Réunion". Au total, les travaux devraient coûter 18 millions d’euros.
 
Publicité