Municipales : les réactions à Sainte-Rose à l’approche du deuxième tour

élections 2021 sainte-rose (réunion)
Mairie - Sainte-Rose
A Sainte-Rose, le second tour des municipales est une triangulaire entre le maire sortant, Michel Vergoz, l’ancien maire Bruno Mamindy-Pajany et Sully Hoarau qui a créé la surprise en recueillant 13,2% des voix. Comment les Sainte-Rosiens ont vécu l’entre-deux tours ? Reportage.
Sainte-Rose détient le record de participation au premier tour des municipales le 15 mars dernier. 81 % des habitants de la commune se sont rendus aux urnes. Trois mois plus tard, le confinement n’a pas entaché la détermination des électeurs.

Habitués à l'éternel duel entre le maire sortant, Michel Vergoz, et l'ancien maire, Bruno Mamindy-Pajany, les Sainte-Rosiens vont connaître cette fois une triangulaire pour ce second tour des municipales. Le 28 juin, les électeurs de la cité des laves devront départager trois candidats : Sully Hoarau a créé la surprise en se qualifiant pour ce second tour. 
 

Les résultats du premier tour à Sainte-Rose

Le 15 mars dernier, le maire sortant Michel Vergoz est arrivé en tête du premier tour avec 39,25 % des voix, suivi de son éternel rival et lui aussi ancien maire, Bruno Mamindy-Pajany qui a recueilli 37,18 % des voix. Ils ont été rejoints par Sully Hoarau qui a recueilli 13,2 % des suffrages, se positionnant ainsi en troisième position.
 

Le calme de l'entre-deux tours

Durant le confinement, la campagne des municipales était à l’arrêt à Sainte-Rose. Malgré les discussions, il n’y a eu ni consigne de vote, ni alliance durant l’entre-deux tours.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
©reunion
 

Sainte-Rose en chiffres

Théâtre régulier d’éruptions volcaniques, Sainte-Rose est avec Saint-Philippe l’une des deux communes accueillant sur leur territoire le Piton de La Fournaise. Un territoire de 177,6 km² sur lequel vivent 6 418 Sainte-Rosiens, selon le dernier recensement de l’Insee en 2017.

La population Sainte-Rosienne n’a pas beaucoup évolué au fil des années. Elle est en effet passée de 4 761 habitants en 1968, soit 26,8 habitants par km², à 6 418 habitants en 2017, soit 36,7 habitants par km². Cette population a même diminué de 2016 à 2017, perdant ainsi 102 habitants.