publicité

Le restaurant de l’Anse des Cascades va-t-il disparaître ?

Le restaurant qui se trouve au pied de l'Anse des Cascades pourrait disparaître après 51 ans d'existence. Samedi, le conseil municipal de Sainte-Rose a décidé de délocaliser les rares commerces qui se trouvent en bord de mer pour des raisons de sécurité. La gérante y voit "une attaque personnelle".

© Géraldine Blandin
© Géraldine Blandin
  • Géraldine Blandin / LP
  • Publié le , mis à jour le
Bercés par le son des cascades, les salariés s'activent en salle. Le service n’a rien d’inhabituel. Pourtant, les salariés ont qu’une seule chose en tête. Le restaurant de l’Anse des Cascades pourrait être rasé et déplacé quelques mètres plus haut. La gérante de cette institution de Sainte-Rose a appris la nouvelle en lisant la presse : après 51 ans d’existence, son restaurant pourrait disparaître.
 

Raisons de sécurité 

Samedi après-midi, le conseil municipal de Sainte-Rose a été décidé de délocaliser les rares commerces qui se trouvent en bord de mer pour "re-naturer le site". Le restaurant de la famille Dennemont est situé depuis 2011 en zone rouge inondation dans le PPRI, le Plan Prévention des Risques Inondations (PPRI). Sa délocalisation de quelques mètres permettrait de sécuriser le public qui vient s'y restaurer.

Regardez le reportage de Géraldine Blandin et Philippe Hoarau : 
La fermeture du restaurant de Sainte-Rose
  

Un règlement de compte politique ?

La gérante du restaurant, Françoise Dennemont, n'est pas surprise de la décision prise par le conseil municipal. "Déplacer le restaurant, je ne suis pas contre car c’est la loi et on voit en 51 ans qu’il y a danger", explique-t-elle. Mais pour Françoise Dennemont, la sécurité n'est pas l’unique raison. "Pour moi, c’est une attaque personnelle, affirme la gérante. Je me demande à qui il (le maire, ndlr) a promis le terrain ici, car je sais qu’il a de gros projet".

Selon elle, le maire, Michel Vergoz, lui mettrait "des bâtons dans les roues depuis qu'il a été élu en 2015". Il l'empêcherait ainsi de "renouveler sa concession avec l'ONF qui lui est pourtant accordée sans interruption depuis 1969". En 2016, Françoise Dennemont affirme avoir reçu un courrier lui demandant de quitter les lieux. Le tribunal administratif lui avait alors permis de poursuivre son activité avant de revenir sur sa décision en 2017, mais il ne s’agissait que d'une procédure en référé. Depuis, la famille Dennemont est toujours dans l'attente du jugement en appel, qui devrait avoir lieu dans l'année. 
 
Le restaurant de l’Anse des Cascades pourrait disparaître. © Géraldine Blandin
© Géraldine Blandin Le restaurant de l’Anse des Cascades pourrait disparaître.

Faut-il y voir un règlement de compte politique ? C'est ce qu'affirme Françoise Dennemont qui a été adjointe de Bruno Mamindy Pajany, l'ancien maire de Sainte-Rose. Elle attend désormais une visite officielle du maire, Michel Vergoz lui expliquant où sera installé son restaurant. En attendant, la nouvelle fait aussi réagir les visiteurs du site. Pour Nicolas, "le restaurant fait partie intégrante de l'Anse des Cascades".

Contactée par Réunion La 1ère, la municipalité de Sainte-Rose n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play