Le secrétaire d’Etat à la mer, Hervé Berville, au phare de Sainte-Suzanne avant de rejoindre l'Ouest

mer sainte-suzanne
Hervé Berville, secrétaire d'Etat à la mer poursuit sa visite à La Réunion
Hervé Berville, secrétaire d'Etat à la mer poursuit sa visite à La Réunion ©Willy Thévenin
Ce vendredi 25 novembre, Hervé Berville poursuit sa visite à La Réunion. Le secrétaire d’Etat à la mer s’est rendu au phare de Bel Air à Sainte-Suzanne. L’édifice est actuellement en travaux de rénovation. Hervé Berville poursuit ensuite sa visite dans l'Ouest sur la base nautique et la réserve marine.

Construit dès 1844, le phare de Bel Air à Sainte-Suzanne est l’unique phare de l’île. Ce vendredi 25 novembre, Hervé Berville s’y est rendu avant d'aller dans l'Ouest. Le secrétaire d’Etat à la mer est actuellement en visite officielle à La Réunion. 

Des travaux de rénovation en cours

Hervé Berville a pu se rendre compte de l’avancement du chantier de rénovation du phare. Les travaux ont été soutenus à hauteur d’un million d’euros par le plan France Relance.

Le phare de Sainte-Suzanne
Le phare de Sainte-Suzanne ©Willy Thevenin

"Nous tenons à maintenir ce patrimoine culturel, historique, maritime, c’est un élément important de l’identité, assure le secrétaire d’Etat à la mer. Le phare est aussi un élément de sécurité en mer, on allie la beauté des lieux, la sécurité et la transmission de l’histoire du lieu entre les générations". Des écoliers étaient aussi présents ce matin pour découvrir l’Histoire de l’édifice. "Ce phare permet d’éclairer le passé et de partager un avenir commun", a conclu le secrétaire d’Etat.

Le reportage de Réunion La 1ère :

Hervé Berville s’est rendu au phare de Sainte-Suzanne

Le phare de Sainte-Suzanne
Le phare de Sainte-Suzanne ©Willy Thevenin

Le phare de Bel Air surplombe la mer de ses 24m90 de hauteur. Un gardien y séjournait jusqu’en 1984. Chaque jour, il arpentait les 73 marche de l’unique phare de l’île.

Un patrimoine maritime et historique

La visite ce matin d’un membre du gouvernement a été saluée par le milieu associatif. "C’est une fierté de voir qu’on s’intéresse à notre phare et à notre patrimoine maritime, assure Bernard Batou, président de l'association pour la sauvegarde de la mémoire réunionnaise. Ces travaux sont importants, il faut rendre ce phare aux Réunionnais et aux touristes. En tant qu’association, nous œuvrons pour que ce phare vive".

Le phare de Sainte-Suzanne
Le phare de Sainte-Suzanne ©Willy Thevenin

Développer les sports nautiques

Le secrétaire d’État chargé de la Mer est parti ensuite sur la base nautique de l’Ouest. Hervé Berville assure vouloir développer les sports nautiques. L’Etat met 120 000 euros à disposition, via le fond d'intervention maritime pour développer la pratique nautique.

Il ajoute qu'il faut travailler sur les équipements dont les sportifs auraient besoin, puis multiplier les classes de mer en primaire, pour que les enfants découvrent davantage le milieu marin. Hervé Berville veut ouvrir de nouvelles pratiques, plus respectueuses de l'environnement et notamment du lagon.

La suite de la visite

Il a ensuite embarqué sur le bateau "Le Grand Bleu" sur lequel il a visité la réserve naturelle marine au départ du Port de Saint-Gilles avec des représentants d’associations et d’organismes scientifiques.

Le secrétaire d’Etat à la mer, Hervé Berville, visite la base nautique de l'Ouest.
Le secrétaire d’Etat à la mer, Hervé Berville, visite la base nautique de l'Ouest. ©Hermione Razafinarivo

Il a également rencontré les acteurs maritimes pour présenter la stratégie France Mer 2030 pour la décarbonation du transport maritime. Le ministre a notamment signé une convention d‘aide au cluster maritime local dans le cadre du Fonds d’Intervention Maritime. Il a terminé sa dernière journée dans l'île par une visite de l’Osiris II et une remise de la croix du mérite maritime à neuf agents du ministère.

Plus de moyens pour la biodiversité marine et la formation

"Il y a 150 millions d’euros qui sont dédiés notamment à la protection de la biodiversité marine" a-t-il déclaré. "Il y aura donc des actions qui seront menées partout sur le territoire". Cette visite était également l’occasion pour le secrétaire d’Etat chargé de la mer, d’aborder la crise requin et les protocoles d’alerte mis en place dans l’île.

Le reportage de Réunion La 1ère :

Hervé Berville en mer pour évoquer la crise requin et la biodiversité marine

Hier, Hervé Berville avait annoncé vouloir mettre plus de moyens pour protéger la biodiversité marine, et mettre en avant la formation. Un lycée de la mer sera d’ailleurs ouvert au Port d’ici 2027. D’ici là, le « CAP maritime » sera ouvert au lycée Léon de Lepervanche à la rentrée prochaine.