publicité

Saison cyclonique : un mauvais cadeau pour Noël ?

Le mauvais temps va-t-il s’inviter pour les fêtes de fin d’année ? L’activité cyclonique est en tout cas en train de se renforcer. Deux zones perturbées semblent en effet se former et pourraient influence la zone Océan Indien en fin de semaine prochaine.
 

© Capture Windy
© Capture Windy
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le
L’activité cyclonique semble se renforcer en cette fin d’année 2018. Deux tempêtes tropicales et une zone suspecte sont au centre des attentions. Les premières, désormais baptisées, se situent pour l'une, PHETHAI, dans le golfe du Bengale, l'autre, KENANGA (ex-91S) dans la zone de responsabilité indonésienne. Loin de La Réunion, elle ne devrait pas impacter l’île mais pourrait tout de même avoir une influence non négligeable.
 

Une zone suspecte au Nord des Mascareignes


L’autre phénomène, la zone suspecte est en revanche plus proche de notre île, et donc plus préoccupante. Située au Nord des Mascareignes, dans le secteur d’Agalega, elle n’est pour le moment pas encore baptisée, mais serait nommée CILIDA si cela devait arriver. Elle est actuellement suivie sous le numéro 92S.

Une cyclogenèse pourrait bien démarrer à partir de cette zone dans les prochains jours, selon les principaux modèles de prévisions numériques. Pour l’heure, rien de certain, le phénomène peut évoluer de diverses façons, mais déjà un semblant de scénario semble se profiler.

Une dérive vers l’Est, puis une trajectoire vers le Sud/Sud-Est pourrait être envisagée. Si bien que selon certains modèles, le phénomène pourrait bien s’approcher de nos côtes, et plus encore de celles de Maurice, d’ici la fin de semaine prochaine. Pluie et vent s’inviteraient alors pour les fêtes de Noël.
 

Une intensité et une trajectoire encore incertaines


Selon le site Meteoi.re, les conditions environnementales actuelles ne jouent pas en sa faveur : le cisaillement est assez fort et le flux de mousson est encore trop faible. Le vortex a donc du mal à se mettre en place. Mais la semaine prochaine, ces conditions devraient s’améliorer et permettre l’intensification de ce système.

Le doute persiste cependant quant à l’intensité mais aussi concernant la trajectoire. Ces deux paramètres dépendant de l’autre système dépressionnaire se trouvant dans la partie Est du bassin. 

Ces prévisions restent cependant à prendre avec beaucoup de précautions. Il est en effet trop tôt pour affirmer qu’une dépression tropicale, voire un cyclone, s’approchera de nos côtes d’ici la fin de semaine prochaine.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play