Saison des baleines à La Réunion : les gendarmes veillent au respect des règles d’observation et de mise à l’eau

Les gendarmes de la Brigade Nautique Côtière veillent au respect de l'arrêté sur l'observation des baleines
Cette saison des baleines est exceptionnelle à La Réunion. Elles sont nombreuses le long de nos côtes. Pour garantir leur quiétude, les gendarmes veillent au respect des règles d’observation et de mise à l’eau. Reportage.

"Bonjour, nous sommes la brigade nautique de gendarmerie, nous venons faire un contrôle sur l’observation des cétacés". Julien Maes, le commandant adjoint de la brigade vient de monter à bord d’un bateau et annonce la couleur. "Qui est la personne qui encadre la sortie ?", interroge-t-il.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Pas question de harceler les baleines ! Pour ça, la Brigade nationale côtière veille au grain.

Contrôle à bord

En quelques minutes, il passe en revue les papiers du bateau, mais aussi ceux de l’encadrant de cette "sortie baleines". Il s’agit d’un prestataire.

"Un peu avant, on a vu qu’il y avait une baleine près de ce bateau donc nous venons vérifier que les règles d’observation et de mise à l’eau sont bien respectées", explique Julien Maes, le commandant adjoint de la brigade nautique de gendarmerie. "On vérifie qu’ils ont une bouée, qu’ils ne sont pas plus de dix à l’eau, et que l’encadrant a bien les diplômes pour accompagner les gens dans l’eau", poursuit-il.

Garantir la quiétude des baleines

Cette année, les baleines sont très nombreuses près de nos côtes, la saison s’annonce déjà exceptionnelle, selon Globice. Les gendarmes de la brigade nautique effectuent donc des contrôles trois à quatre fois par semaine durant plusieurs heures pour garantir la quiétude des cétacés qui viennent se reposer et mettre bas dans nos eaux.

500 baleines observées aux larges des côtés réunionnaises en 2023, un record.

Des règles mieux respectées depuis 2021

Les autorités remarquent, qu’en général, les règles sont plutôt bien respectées.

"Il y a eu une différence entre la période où il y avait juste la charte de bonne conduite qui faisait confiance aux gens, et la mise en place en 2021 d’un arrêté pour règlementer cette approche des cétacés, car désormais les règles sont respectées", remarque le commandant Julien Maes.

Alors que le contrôle est en cours, deux baleines passent à proximité du bateau. "Allez-y, si vous le souhaitez, le but n’est pas de vous gâcher votre sortie", lance le gendarme. Les participants se mettent alors à l’eau et à leur retour c’est l’extase.

Les gendarmes de la Brigade Nautique Côtière veillent au respect de l'arrêté sur l'observation des baleines

"Ce sont les baleines qui viennent à nous"

"C’était génial, elles étaient vraiment à côté, s’exclame une participante. On est dans leur milieu, c’est à nous de nous adapter et de ne pas les déranger, on les observe et on voit si elles veulent venir".

Pour Laurent Duriez, Directeur de Plongée sur cette sortie, "les règles ne sont pas compliquées à mettre en place, il suffit d’accepter de le faire et ne pas courir après les animaux. Ce sont les baleines qui viennent à nous".

Comme en 2022, la saison des baleines s'annonce exceptionnelle à La Réunion cette année (photo d'archives)

Quelques infractions

Parmi les infractions les plus courantes, les gendarmes citent notamment les heures de mises à l’eau. "Elles sont autorisées de 9h à 16h, avant et après c’est la période de quiétude des baleines, rappelle Julien Maes, commandant adjoint de la brigade nautique. Parfois, on peut aussi voir des bateaux qui suivent les baleines pour être au plus proche alors que les moteurs doivent être au point mort à moins de 100 mètres de la baleine".

En cas d’infraction, les personnes s’exposent à des amendes. Les gendarmes contrôlent toutes les embarcations, les structures associatives, commerciales et les plaisanciers. Avec une aussi forte présence de baleines cette année, les règles doivent être plus que jamais respectées pour éviter les accidents et préserver les cétacés.