Saison des baleines : les règles d’approche et d’observation des cétacés

nature
Baleines La Réunion nageurs immersion mer 280722
Immersion avec les baleines au large de La Réunion. ©Delphine Poudroux
Marquée par une présence exceptionnelle des baleines à bosse dans les eaux réunionnaise, cette saison est l’occasion de très nombreuses observations. Des observations qui doivent cependant se faire dans le plus strict respect des cétacés. Rappel des règles d’approche et d’observation en vigueur.

La saison des baleines à bosse bat son plein à La Réunion. Les observations sont nombreuses, il faut dire que les cétacés sont au rendez-vous cette année. Des observations depuis la côte, mais aussi en mer, ces dernières devant répondre à une réglementation stricte.

Depuis le début de la saison, plusieurs constats d’infractions ont pourtant été dressés. Vitesse d’approche excessive, distance minimale non respectée, personnes se mettant à l’eau sans l’équipement requis, mises à l’eau dans le périmètre de la réserve naturelle ou encore non-respect des horaires d’observation sont les infractions les plus courantes.

Distance d’approche

Afin de préserver la quiétude des baleines à bosse lors de leur présence dans les eaux de La Réunion, une charte d’approche est en vigueur depuis plusieurs années. Elle définies les règles pour l’approche, l’observation et la mise à l’eau à proximité de ces animaux sauvages.

L’observation des cétacés est autorisée uniquement entre 9h et 18h, et la mise à l’eau entre 9h et 16h. En dehors de ces horaires, les usagers doivent éloigner leur navire à plus de 300 mètres des animaux et veiller à ne pas les déranger.

Il est strictement interdit de mutiler, perturber, poursuivre ou harceler les baleines à bosse, ainsi que de dégrader leurs sites de reproduction ou de repos. Il est ainsi interdit d’approcher une baleine à bosse ou un dauphin à moins de 100 mètres dans le périmètre de la réserve naturelle marine.

Respect de la quiétude

Quand un navire se trouve à moins de 100 mètres d’une ou plusieurs baleines et à moins de 50 mètres d’un dauphin ou groupe de dauphins, son moteur doit être au point mort. Il est interdit de poursuivre ou d’encercler des cétacés.

Les navires doivent tous de tenir du même côté de l’individu et ne pas gêner leurs déplacements en se positionnant de préférence à la côte. Chaque navire en observation doit maintenir une distance minimale de 20 mètres vis-à-vis des autres navires en observation.

La durée d’observation dans la zone des 300 mètres autour des cétacés est limitée à 45 minutes par navire. Elle est réduite à 15 minutes si d’autres navires sont en attente en dehors de cette zone des 300 mètres.

Mise à l’eau sous conditions

La mise à l’eau est interdite dans le périmètre de la réserve naturelle. En dehors, elle est interdite si plus de 5 navires sont présents en zone d’observation. La mise à l’eau est également interdite lorsque les animaux sont actifs et doit s’interrompre en cas de survenue d’une activité de ce type, à savoir saut, chasse, mouvement de nageoire, râle, changements de direction répétés, etc.

La mise à l’eau correspond au maintien de la position statique, à une randonnée subaquatique ou une randonnée palmée en surface, avec la possibilité de faire de courtes immersions à faible profondeur. En revanche, l’approche des cétacés en apnée ou en plongée est strictement interdite.

Jauge de fréquentation

Palmes, masques, tuba et combinaison assurant une protection du torse et de l’abdomen sont obligatoires pour la mise à l’eau. Le nombre de personnes à l’eau est limité à 10. Toutes doivent se situer du même côté de l’individu observé et à une distance maximale de 10 mètres d’une bouée de signalisation réglementaire.

Il est interdit de s’approcher à moins de 15 mètres de l’animal et de le toucher. La durée de la mise à l’eau est limitée à 45 minutes, réduite à 15 minutes si d’autres navires sont en attente.

Charte approche et observation baleine cétacé La Réunion
Charte d'approche et d'observation responsables des baleines, dauphins et tortues marines à La Réunion. ©cedtm-asso.org

Les unités des différentes administrations se relaient en mer durant la saison pour contrôler l’application de ces mesures et sensibiliser les usagers. Les personnes qui ne les respecteraient pas s’exposent à de fortes amendes et à la suspension ou au retrait de leur permis de conduire les navires.