Saison des fraises : les producteurs péi veulent éviter une envolée des prix

agriculture
Fraise de La Réunion
La saison des fraises est lancée. ©Daniel Bénard
Malgré un contexte difficile, les producteurs de fraises de La Réunion veulent garantir un prix raisonnable pour les consommateurs. En pleine saison des fraises, ils s’engagent à faire un effort, notamment à l’occasion de la fête de la fraise le dernier week-end de septembre.

Du mois d’août au mois de novembre, la saison de la fraise bat son plein. Mais pour offrir aux Réunionnais ces fruits rouges péi, les producteurs doivent faire face à de nombreuses difficultés.

Augmentation des coûts de production

Frédéric Vienne, le président de la Chambre verte, s’est rendu ce vendredi 23 septembre dans une exploitation du Sud de l’île, à Domaine Vidot. Il évoque la dépendance aux productions de plans de fraises venus de métropole, par container frigorifique ou par avion, la cherté des matériaux ou encore complexité de produire dans un milieu tropical, sont autant d’éléments qui rendent la production plus difficile.

Les producteurs rencontrent également des difficultés à trouver de la main d’œuvre. Cette année, la production devrait être moindre, mais les producteurs feront un effort sur les prix pour que les consommateurs puissent profiter du petit fruit rouge.

Une "petite" filière péi

La filière fraise à La Réunion, c’est 50 producteurs sur 25 hectares, pour une production de près de 600 tonnes par an. Les Hoarau cultivent la fraise à Montvert-les-Hauts sur 3 hectares, depuis 5 ans, et ne pratiquent que la vente directe. Leur spécialité : la variété rubis.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Malgré le contexte de hausse des prix, les producteurs de fraises péi s’efforcent de garantir un prix raisonnable.

La fête de la fraise est l’occasion pour une dizaine de producteurs de faire de la vente directe, le week-end du 30 septembre au 2 octobre, à Montvert-les-Hauts.