Dengue : à Salazie, seulement deux cas recensés depuis janvier

dengue salazie
Le cirque de Salazie.
Le cirque de Salazie. ©LP
Si le virus continue de circuler dans l’île, Salazie figure, elle, parmi les communes les moins touchées, avec seulement deux cas recensés par les autorités depuis le début de l’année. La municipalité reste néanmoins vigilante.
Le cirque de Salazie, au même titre que Cilaos ou La Plaine des Palmistes, reste jusqu’à présent relativement épargné par le virus de la dengue. Seulement deux cas ont été recensés depuis le début de l’année. Il s’agit de cas importés de "la côte".
 

Moins de moustiques

Si le moustique vecteur de la dengue est actif jusqu’à 1200 mètres d’altitude, ce qui englobe tous les villages de la commune jusqu’à Grand Ilet, l’infestation reste toujours limitée et les températures hivernales y sont évidemment pour beaucoup. Salazie est d’ailleurs la commune de l’île où la densité de moustiques y est la moins élevée.

Regardez ci-dessous le reportage de Réunion la 1ère :
©reunion

Parallèlement, les autorités redoublent également de vigilance afin d’éviter la propagation de gîtes larvaires. "En termes d’hygiène, il y a eu un énorme changement ces dernières années, le cirque est beaucoup  plus propre, constate le docteur Bertrand Lemétayer. Le fait qu’il n’y ait plus de carcasses de voitures et que la commune entretienne bien les routes, je pense que ça peut jouer. Ça permet aussi d’éviter l’eau stagnante".
 

Vigilance constante

L’enlèvement des véhicules hors d’usage fait effectivement partie des priorités de la mairie en la matière et celle-ci peut également compter sur ses habitants qui sont réactifs lorsqu’il s’agit de signaler la présence de dépôts sauvages.

Ce que confirme Jimmy Armand, directeur général des services par interim : "Au quotidien, les services de la mairie participent fortement à nettoyer l’ensemble des quartiers, villages et secteurs, par la tonte, l’élagage et l’entretien courant, et en veillant plus particulièrement les ordures qui trainent afin d’éviter tout développement de gîtes larvaires sur notre territoire".
 

Augmentation dans les communes voisines

La vigilance doit rester de mise car la vie du cirque est intrinsèquement liée à celle des communes "des bas" . Car c’est bien dans ces villes voisines que les habitants se rendent pour leurs courses, et notamment à Saint-Benoît et Saint-André, où le nombre de cas a augmenté ces dernières semaines.

Selon l’Agence régionale de santé, on recense plus de 14 000 cas confirmés de dengue dans l’île, et 13 décès dont plus de la moitié directement liés à l’épidémie. C’est dans les régions Ouest et Sud que l’on recense la majorité des cas.