Santé sexuelle : une campagne d'information et de dépistage des IST au lycée

santé
campagne de dépistage des IST au lycée marie curie à Sainte-Anne 301120
©Géraldine Blandin
Cette année, La Réunion compte 20 malades positifs au VIH de plus, pour un total de 978 patients. Demain, le 1er décembre sera la journée mondiale de lutte contre le Sida. L’occasion d’informer et de sensibiliser le grand public à cette maladie. Une sensibilisation accentuée auprès des jeunes.
A la veille de la journée mondiale de lutte contre le sida, une opération de sensibilisation à destination des jeunes a débuté au lycée Marie Curie de Sainte-Anne. L’action a pour but d’informer les lycéens sur les maladies et infections sexuellement transmissibles, dont le VIH mais aussi la syphilis, le gonocoque, hépatite C et B ou encore Chlamydia.  
 
campagne de dépistage des IST au lycée marie curie à Sainte-Anne 301120
©Géraldine Blandin
 

Informer et prévenir les jeunes

Les jeunes peuvent ainsi se renseigner sur les maladies, leurs symptômes, leurs conséquences et être sensibiliser aux moyens de prévention pour en éviter la transmission. Se protéger est le premier d’entre eux, se dépister en est également un.

Le Bus Prévention Santé du centre hospitalier régional s’est déplacé dans l’établissement. Des dépistages gratuits et anonymes peuvent y être effectués. Une simple piqûre sur le doigt permet d’obtenir plusieurs résultats.

" La sexualité est normale, mais il peut y avoir des risques ", c’est le message aujourd’hui transmis aux lycéens. Jusqu’à 300 tests de dépistages peuvent être réalisés dans la journée 42 jeunes se sont faits tester aujourd'hui.

Reportage de Réunion la 1ère.
Sida : campagne d'information auprès des lycéens ©Réunion la 1ère


Dépister et accompagner

A La Réunion, c’est la première fois qu’un dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles, ou IST, se déroule devant un lycée. L’opération a été organisée par l’infirmerie de l’établissement en partenariat avec l’association RIVE.

Roland Rodet est le médecin responsable du CeGIDD, le Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic. Après avoir effectué le dépistage, le médecin peut traiter directement, et gratuitement, les IST, tandis qu’en cas de test positif au VIH ou aux hépatites, il orientera la personne vers le service de soins approprié.
 

" Tout le monde est à risque d'avoir été en contact avec une IST, un accident ça arrive à n'importe qui. Nous faisons des tests d'orientation diagnostique et non des diagnostiques. Si le test est positif, le patient sera pris en charge et accompagné."

Rolan Rodet, médecin responsable du CeGIDD 

 
campagne de dépistage des IST au lycée marie curie à Sainte-Anne 301120
©Géraldine Blandin
 

Eveil à la santé sexuelle

Avec le CHU de La Réunion, les CeGIDD de l’île se mobilisent depuis le 4 novembre et jusqu’au 14 décembre autour d’une campagne intitulée "Les tutosexos" pour promouvoir la santé sexuelle. Il s’agit ainsi de donner une information de prévention claire au grand public, d’indiquer la marche à suivre après une prise de risque et d’informer sur les lieux ressources et de dépistages.

La campagne est relayée sur plusieurs sites internet et réseaux sociaux d’associations partenaires, comme L’ARPS, ASETIS ou RIVE.