réunion
info locale

Les sapeurs-pompiers devant la Préfecture

société
Grène Nationale des sapeurs-pompiers
©Willy Lauret
Grève nationale des pompiers, les soldats du feu de la Réunion se mobilisent ce mardi matin devant la préfecture. Exposés en permanence aux violences lors des  missions, ils veulent attirer l'attention des pouvoirs publics sur les risques qu'ils encourent.  
Des milliers de sapeurs-pompiers sont attendus dans Paris ce mardi. Ils défileront dans l’après-midi entre République et Nation pour dénoncer un système de secours français « malade » selon André Goretti, président du FA/SPP-PATS.
Cette mobilisation est relayée à la Réunion par le SNSPP-PATS974. Les soldats du feu sont rassemblés devant la Préfecture, une rencontre serait prévue en fin de matinée pour discuter des préoccupations et des malaises de la profession.

Les sapeurs pompiers professionnels souhaitent une véritable prévention de la violence. " Dans la plupart des sorties, nous sommes victimes d'agressions, d'insultes, de caillassages, c'est infernal. Nous sommes en première ligne et nous sommes des cibles. Les gens déversent leur stress alors que nous faisons de notre mieux et respectons les délais d'intervention " dit Willy Lauret le président du syndicat.

Autre revendication, la revalorisation de la prime de feu, aujourd'hui de 19%, les sapeurs pompiers réclament son alignement sur celle de la police qui est de l'ordre de 28%. " Arrivés les premiers sur le terrain, nous sommes les plus exposés " rappelle Willy Lauret.
Le syndicat souhaite aussi le maintien de la garde de 24h. Les autorités souhaitent que les effectifs fassent dorénavant des gardes séquencées. " Ce rythme de garde de 24h de travail et de repos de 48h nous permettent de voir et de mieux profiter de nos familles " ajoute ce dernier.   
                 
  
Publicité