publicité

SARA 112 : une application qui peut sauver des vies

Application d’assistance aux gestes de secours, SARA 112 sera testée lors de ce Grand Raid 2018. Grâce à son smartphone, n’importe quel coureur deviendra ainsi un sauveteur potentiel. Une assistance précieuse qui pourrait sauver des vies.
 

© Suzette Emma (Réunion la 1ère)
© Suzette Emma (Réunion la 1ère)
  • Lise Hourdel avec Suzette Emma
  • Publié le , mis à jour le
Que faire en cas de malaise ou lorsqu’on est confronté à un accident ? Les gestes de premiers secours sont simples, à conditions de les connaître. Tout le monde n’y est pas formé, pourtant désormais n’importe qui pourrait intervenir et les prodiguer.
 
© Céline Rolland (Réunion la 1ère)
© Céline Rolland (Réunion la 1ère)
SARA 112 est une toute nouvelle application, justement destinée à apporter une assistance à toute personne victime ou témoin d’une situation nécessitant l’intervention de secours. Créée par deux pompiers, elle permet de dispenser les premiers gestes, en attendant leur arrivée, et ainsi de peut-être sauver des vies.

C’est justement en hommage à une jeune femme de 30 ans que le nom a été donné à cet outil. Alors victime d’une crise cardiaque, elle n’avait pu bénéficier de ces précieux gestes car personne n’avait alors su les prodiguer.
 

Une alerte d’abord, puis une assistance


C’est sur l’édition 2018 du Grand Raid que le dispositif sera testé pour la première fois en conditions réelles. Les coureurs sont ainsi invités à télécharger l'application SARA 112 et à y renseigner leur profil.

Le principe est ensuite simple : en cas de malaise, il faut alors prendre le smartphone, ouvrir l’application et déclencher un appel d’urgence en appuyant sur un unique bouton d’urgence, comme l’explique le porteur du projet Romain Pages.
 

"Quand on est fatigué, en hypoglycémie par exemple, ça peut être difficile de composer un numéro de téléphone, donc là, il n’a pas à choisir le numéro de téléphone, juste à appuyer sur le bouton et ça va appeler les équipes médicales du Grand Raid."


Des médecins ou des infirmiers seront alors avertis. Ils pourront ainsi géolocaliser la personne, prendre des photos pour voir quel est son état et enfin déclencher si nécessaire des vidéos qui montreront les gestes de secours à effectuer. Le tout, en attendant que les secours n’arrivent, dirigés par leurs soins.
 
 

Tous sauveteurs

 

"L’avantage de SARA 112, c’est qu’une personne, même non-formée aux gestes de secours, peut réaliser l’ensemble des gestes du diplôme PSC1."


Grâce à ce pilotage à distance, tout citoyen peut alors devenir un sauveteur potentiel, estime Romain Pages. Si l’application répond aux objectifs durant sa phase de test lors de ce Grand Raid 2018, elle pourra ensuite être déployée vers le grand public.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play