Justice : le SDIS Réunion perquisitionné

pompiers
SDIS 974
Depuis ce matin les enquêteurs de la Brigade Financière sont dans les locaux du SDIS de La Réunion, où des perquisitions sont menées au service des Ressources Humaines. ©Alix Catherine
Le parquet de Saint-Denis a ouvert une nouvelle enquête. Dans le collimateur de la justice, le service des ressources humaines du Service Départemental d'Incendie et de Secours de La Réunion. Les enquêteurs veulent déterminer si des malversations ont été réalisées au profit de certains employés.

Ambiance tendue ce matin dans les locaux du Service Départemental d'Incendie et de Secours de La Réunion à Saint-Denis. Les gendarmes ont décidé de mener des investigations. 

Les enquêteurs se sont rendus notamment dans le service des Ressources Humaines et du service juridique, où ils examinent plusieurs dossiers. Des documents ont également été saisis pour une étude approfondie. 

Pour mener à bien leurs opérations, les gendarmes ont demandé au personnel de quitter les bureaux et de se diriger dans la cour. Les perquisitions des locaux se sont déroulées en présence du Colonel Frédéric Leguillier, le nouveau directeur du SDIS Réunion. 

SDIS 974
©Réunion 1ère

Cette nouvelle affaire est dirigée par le parquet de Saint-Denis. Le procureur Eric Tufféry a été alerté par un ancien dirigeant du Service Départemental d'Incendie et de Secours de La Réunion à Saint-Denis.

Des accusations émanant d'un ancien dirigeant du SDIS

Dans un courier adressé au parquet, il est question de primes et de promotions indues, ainsi que de retraités qui continueraient à toucher leurs salaires comme s'ils étaient toujours en activité.  

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Des perquisitions menées au SDIS de La Réunion. Reportage

 

L'enquête s'oriente sur la piste de prise illégale d'intérêts et de détournement de fonds. Le parquet tente de faire la lumière sur la véracité des éléments dénoncés, d'où la saisie de nombreux documents comptables.

Cinq à six gendarmes ont été envoyés pour perquisitionner les locaux du SDIS. Les investigations ne font que commencer.