Le secteur du tourisme lourdement touché par la crise sanitaire

tourisme
20130924 Tourisme
©Gilbert Hoair
En comparaison avec la même période en 2019, le tourisme réunionnais fait grise mine. La crise sanitaire a durement frappé le secteur, quasiment à l’arrêt selon l’Insee. 
D’après les chiffres récoltés par l’Insee, l’activité touristique, notamment hôtelière, a fortement chuté à La Réunion en raison de la crise sanitaire. Pour le mois de juin, juste après le confinement, seules 29 000 nuitées ont été relevées dans les hôtels de l’île. À titre de comparaison, ce chiffre s’élevait à 100 000 un an plus tôt (ce qui représente une baisse de 71%). 
 

L’impact de la crise sanitaire est vérifié par le fait que les hôtels et autres hébergements touristiques de l’île ont connu une hausse de fréquentation de 5% sur les deux premiers mois de l’année 2020 par rapport à l’année précédente. 
  

Une importante chute du chiffre d’affaire 

En avril, Au plus fort de la crise sanitaire, le chiffre d’affaire des hôtels et des restaurants réunionnais a chuté de 92% par rapport à l’année précédente. Cette situation économique inédite a eu des répercussions sur l’emploi : les intentions d’embauche ont diminué de 82% entre le 2e trimestre 2020 et le 2e trimestre 2019. Par ailleurs, le recours au chômage partiel a été massif pour le secteur, avec près de 68% des salariés concernés. Depuis la fin 2019, environ 900 emplois ont été détruit dans le secteur. Depuis le déconfinement, le domaine de la restauration observe une bonne reprise de son activité, contrairement à celui de l'hôtellerie, pour laquelle les réouvertures sont plus laborieuses. 
  

Les professionnels du tourisme inquiets pour leur avenir 

À La Réunion, le tourisme est un moteur de l’économie local. Il engendre en général 1,2 milliard de recette chaque année. Mais la baisse importante de l’activité liée liée à la crise sanitaire et le manque de visibilité sur l’avenir inquiète les professionnels du secteur. 

Fin mai, la Région avait pris les devants en mettant un place un plan de soutien pour les entreprises réunionnaises touchées par la crise sanitaire, dont un plan spécifique pour le tourisme local.
Dans le plan de relance dévoilé par le gouvernement le 3 septembre, 1,5 milliard d’euros sont consacrés aux Outre-mer. Mais les acteurs du tourisme sont toujours dans l’attente de voir quelle somme est prévue pour leur secteur.
Le 24 septembre, le gouvernement a annoncé que les entreprises subissant les conséquences de la crise sanitaire dans les zones “alerte renforcée” et “alerte maximale” auront droit à des aides financières pour les aider à payer leurs charges fixes. Des fonds de solidarités seront aussi mis en place et le recours au chômage partiel pourra être prolongé. Or pour le moment, La Réunion est classée en “zone d’alerte”, ce qui ne lui permets pas de bénéficier de ces mesures.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live