Sécurité routière : les contrôles se renforcent

sécurité
Contrôle routier au barachois
Contrôle routier au barachois ©Harry Amourani
Sept décès sur les routes de La Réunion en novembre, dont quatre en moins d’une semaine. Face à un bilan aussi important, la préfecture avait annoncé des contrôles routiers plus importants pour la fin de semaine.
 
La préfecture de La Réunion avait annoncé que des contrôles routiers seraient effectués ce weekend. Pendant le mois de novembre, sept personnes ont perdu la vie lors d'accidents de la route, dont quatre cette dernière semaine. La préfecture a rappellé que ces accidents sont  souvent dus au mauvais comportement du conducteur : négligence, inattention, fatigue, imprudence, prise de risque, excès de confiance, consommation d’alcool et/ou de stupéfiants. 
 
Véronique Beuve, sous-préfete chargée de la sécurité routière avait précisé que les deux accidents de deux-roues étaient liés à des comportements à risque : "c'était de la vitesse, et sur l'accident sur Saint-Denis c'était vitesse et alcool." Concernant le scooteriste mort à Sainte-Suzanne, elle indique que la victime "présentait un fort grammage d'alcool dans le sang."
  

Renforcement des contrôles

"On a mis en place un dispositif au feu rouge pour relever un éventuel franchissement, l’usage de téléphone portable", précise le commandant Charles-Albert Chassagne. Des contrôles des véhicules sont également effectués.

A Saint-Denis, les policiers étaient mobilisés ce samedi 28 novembre après-midi  pour réaliser des contrôles au niveau du Barachois. Voitures comme deux-roues ont été contrôlés. "On contrôle tous les documents du véhicule : c’est-à-dire la date du contrôle technique et la validité de l’assurance de la voiture", précise un policier. Au total, 40 contrôles ont été effectués au Barachois. 25 contraventions ont été distribuées et 5 véhicules immobilisés.

Le conducteur qui se faisait contrôler n’avait rien à se reprocher. Il comprend que ces contrôles sont nécessaires pour tenter d’éviter les accidents. Un peu plus loin, une conductrice a eu moins de chance : son contrôle technique n’est plus valide depuis un mois. Au cours de l’opération, les policiers ont dû immobiliser un véhicule, qui n’avait ni contrôle technique, ni assurance, ni carte grise.
 

Il faut que les automobilistes redoublent d’attention. Nous on est présents pour accentuer la sécurité et renforcer les contrôles. 

Commandant Charles-Albert Chassagne



Avec l'approche des fêtes de fin d'année, les autorités seront particulièrement vigilantes sur les routes. Depuis le début de l’année, 36 personnes ont perdu la vie sur les routes de La Réunion.