Seychelles : les élections présidentielles et législatives auront lieu en octobre

politique
Danny Faure Seychelles
©State House Seychelles
Les Seychellois sont appelés aux urnes les 22, 23 et 24 octobre prochains et une fois n'est pas coutume, ils voteront les mêmes jours pour deux scrutins différents mais intimement liés.
 
Une fois n'est pas coutume, les Seychellois voteront les mêmes jours pour deux scrutins différents mais intimement liés. En juillet dernier, suite à la crise économique engendrée par la crise sanitaire mondiale, le président Seychellois Danny Faure avait annoncé la dissolution du parlement avant terme. Son objectif : faire que les élections présidentielles et législatives se déroulent en même temps pour réduire leurs coûts. Danny Lucas, président de la Commission des Élections des Seychelles a confirmé la décision présidentielle ce mardi 11 août en officialisant les dates des deux élections. Plus de 70 000 Seychellois seront donc appelés à élire leur président et leurs représentants législatifs les 22, 23 et 24 octobre prochains. En 2016, lors des dernières élections législatives, le taux de participation était de 87%. 


3 dates pour deux scrutins 


Les trois dates officialisées par la commission électorale devraient permettre à tous les Seychellois résidant dans le pays d'exercer leur citoyenneté. Les habitants des îles proches et éloignées pourront ainsi voter selon des dates précises.

Les deux premiers jours (22 et 23 octobre) seront consacrés aux habitants des îles éloignées. Comme en 2015, la Compagnie de Développement des Îles devrait recueillir leurs bulletins de vote. Le 23 Octobre, un bureau spécial devrait collecter les votes des personnes qui ne pourront se déplacer pour des raisons professionnelles ou de déplacement. Le samedi 24 octobre, ce seront les habitants des trois îles principales (Mahé, Praslin et la Digue) qui pourront voter.
 
Cette année encore, malgré la crise sanitaire et la suspension des liaisons aériennes, les Seychellois vivant à l'étranger ne pourront pas élire leur président. En 2019, lorsque le chef de l'Etat proposait un référendum sur le droit de vote des Seychellois à l'étranger, le site d'information Seychelles News Agency estimait que 30 000 citoyens étaient en mobilité. 
 

Les votes nuls ou blancs


L'Assemblée nationale des Seychelles se compose de 34 députés. 25 sont élus au suffrage direct et 9 à la proportionnelle, pour les partis qui ont obtenu au moins 10 % des voix. La Commission a confirmé que le calcul des 10% ne se ferait pas sur l'ensemble des votes. Suite à une décision de la Cour d'appel des Seychelles datant de 2011, les votes blancs et nuls ne seront pas comptabilisé dans le calcul de la proportionnelle. 
 

Les chaînes publiques seules à garantir le temps de parole 


Les chaînes de radio et télévision publiques de la Seychelles Broadcasting Corporation (SBC) seront les seules à avoir pour obligation de garantir la visibilité égalitaire de chaque candidat. Le Directeur de la SBC s'est engagé à diffuser le premier débat des élections présidentielles jamais organisé. Contrairement au service public, les chaînes de radios et télévision privées peuvent mettre en avant un ou plusieurs candidats. Les journalistes de TéléSesel, seule chaîne de télévision privée (et payante) du pays, se disent prêts à respecter la visibilité de l'ensemble des candidats. 
 

Éviter les irrégularités 


Le président de la commission électorale a réaffirmé son ‘engagement à éviter les irrégularités. En 2015, lors de la dernière élection présidentielle, des coupures électriques avaient été constatées dans un bureau du sud de l'île. Pour éviter ce genre de désagrément, l'ensemble des 24 bureaux de vote sera équipé de générateurs électriques et de lampes d’urgence. La situation sanitaire pourrait provoquer l'absence d’un certain nombre d’observateurs étrangers dans l'archipel pour les deux élections. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live