Seychelles : une tortue géante filmée mangeant un oisillon

animaux
Tortue géante des Seychelles
©Wikipédia
Une tortue géante des Seychelles dévore un oisillon marin tombé sur le sol et incapable de lui échapper. Cette scène incroyable a été filmée le 30 juillet 2020. Elle démontre que les tortues sont des reptiles herbivores, mais pas uniquement.

La scène capturée par Anna Zora de la Frégate Island Foundation, le 30 juillet 2020, fait actuellement le tour du monde. Ce document va au-delà de l'étonnement et de l'effroi que l'on peut ressentir lors de son premier visionnage. Interrogé par GEO, Justin Gerlach, biologiste de l'université de Cambridge et co-auteur de l'étude, explique : "ce document change notre vision de ces reptiles. Les tortues géantes des Seychelles sont essentiellement herbivores. Les chercheurs avaient trouvé dans l'analyse de leurs excréments la présence d'os, de coquilles, voire de viande, mais ils n'imaginaient pas qu'elles pouvaient chasser et dévorer une proie". 

Avant ce document vidéo (repris cette semaine par le New-York-Times, The economist, Trustmyscience, Science et Avenir) personne n'avait imaginé une tortue pourchassant une proie pour la dévorer : "Il était impossible de dire si la tortue avait directement tué l'animal ou si elle était juste tombée dessus et l'avait avantageusement trouvé mort. Pourquoi refuser un peu de protéines gratuites ?", poursuit le biologiste.

Une année d'étude pour affiner la lecture de cette image

 

Si l'on regarde ce document, sans la moindre distance, on oublie que nous sommes dans la nature et qu'il est question d'animaux sauvages. Nous connaissons tous Lulu la tortue qui dévore sa salade paisiblement sur la pelouse. Comment imaginer, avec sa lenteur, sa lourdeur, qu'elle puisse être une tueuse implacable.

Pourtant, les spécialistes des reptiles de l'île Frégate ont noté qu'Aldabrachelys gigantea n'a pas hésité, un seul instant. Elle va droit vers l'oisillon, ne recule pas quand il résiste et qu'il se défend en donnant des coups de bec. Elle l'engloutit d'une seule bouchée. 

Pour les chercheurs, cette scène a été observable grâce au travail de préservation de l'environnement. Aujourd'hui, 3 000 tortues géantes vivent sur la petite île de Frégate (2,9 km2). Elles coabitent avec 265 000 noddi marriane : "Nous recréons des conditions pour des comportements naturels qui n'ont pas été observés depuis des centaines d'années".