Si la situation continue de s’améliorer à La Réunion, le masque pourrait ne plus être obligatoire à l’école au 4 octobre

coronavirus
Si la situation continue de s’améliorer à La Réunion, le masque pourrait ne plus être obligatoire à l’école au 4 octobre
Si la situation continue de s’améliorer à La Réunion, le masque pourrait ne plus être obligatoire à l’école au 4 octobre. ©Imaz Press
Ce mercredi 22 septembre, le gouvernement annonce que le port du masque ne sera plus obligatoire à l'école primaire, au 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence est inférieur à 50. Si la situation continue de s’améliorer dans l’île, les marmailles pourraient faire tomber le masque.

A l'issue du Conseil des ministres, précédé d'un Conseil de défense sanitaire ce mercredi 22 septembe, le porte-parole du gouvernement a annoncé l’adaptation territoriale de quelques mesures de freinage dans la lutte contre le covid-19.

Vers la fin du masque à l’école primaire

A partir du 4 octobre, l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé Gabriel Attal. "Dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100 000 habitants, le protocole scolaire passera en niveau 1, ce qui signifie essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée", a précisé le porte-parole du gouvernement.

Pour le moment, La Réunion n’est pas concernée par cette mesure, car le taux d’incidence est de 70 pour 100 000 habitants. Toutefois, les marmailles peuvent espérer que ce taux diminue encore pour atteindre 50 pour 100 000 habitants d’ici le 4 octobre. A ce moment-là, les élèves du primaire pourraient retirer leur masque à l’intérieur et à l’extérieur. En revanche, il restera obligatoire à l’intérieur pour les collégiens et les lycéens.

Du changement pour les jauges

Le gouvernement a également annoncé une autre mesure au 4 octobre. "Les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements au-dessous du seuil de 50 pour 100 000 habitants", a expliqué Gabriel Attal. "Cela concerne essentiellement le secteur culturel, notamment les salles de concert debout ainsi que les discothèques", a-t-il précisé.

Cela concerne-t-il toutes les jauges imposées dans les commerces ? La préfecture de la Réunion devrait préciser l’application de cette mesure dans l’île dans les prochains jours.

Le maintien du pass dépendra du taux de vaccination

Mettant fin au suspense, le gouvernement a affirmé que le pass sanitaire était maintenu pour l'instant dans tous les départements, y compris à La Réunion. A la demande d’Emmanuel Macron "nous allons continuer à travailler sur une adaptation du pass" a juste indiqué le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sans préciser de date. "Cette adaptation prendra au compte le taux d’incidence mais aussi le taux de vaccination", a-t-il indiqué. Avec son niveau relativement faible de vaccination, La Réunion risque bien de ne pas pouvoir en profiter.

Ce mercredi, la réunion hebdomadaire s’est tenue entre le préfet, Jacques Billant, et les maires de l’île. Selon nos informations, aucun allègement des mesures en vigueur n’est prévu dans le Département. Le couvre-feu est maintenu de 23 heures à 5 heures. Si les indicateurs sont à la baisse cette semaine, avec un taux d’incidence à 70 pour 100 000 habitants, les autorités déplorent toujours une trop faible vaccination.