Signes religieux au lycée : polémique au Butor

éducation
Lycée Leconte de Lisle
©Réunion la 1ère
Deux lycéennes voilées ont été rappelées à l'ordre la semaine dernière au lycée Leconte de Lisle de St Denis. Un évènement qui fait aujourd'hui réagir les élèves au Butor. Ils entendent manifester lundi prochain au sein de leur établissement.
En février dernier, les chefs d’établissements de La Réunion étaient sommés de faire respecter le principe de laïcité par le recteur de l'Académie. 
Et la semaine dernières deux élèves du lycée Leconte de Lisle ont été rappelées à l'ordre. Elles se sont présentées à l'entrée de l'établissement alors qu'elles portaient un foulard sur la tête. 

Aujourd'hui les élèves réagissent face au durcissement des règles. La question, pour eux, est de définir ce qu'est un signe religieux ostentatoire. Couvre-chef, foulard ou autre, les avis sont mitigés.
©Réunion la 1ère
En réponse à ce rappel à l'orde des deux lycéennes, des élèves solidaires comptent manifester lundi prochain pendant la récréation.

Une circulaire de l'Académie

Pour rappel, dans une circulaire adressée aux chefs d'établissements le 19 février dernier, Vêlayoudom Marimoutou, recteur de l'Académie, leur rappelait de faire appliquer la loi de 2004 et "de veiller à ce que les élèves ne portent pas de signes ostentatoires d’appartenance religieuse ou communautaire (croix, kichali, bindi…)".