publicité

Débrayages prévus dans les centres de Finances publiques

Alors que la campagne de déclaration d'impôt sur le revenu a débuté la semaine dernière, l'intersyndicale des Finances publiques Solidaires et CGTR engage dès demain des actions pour informer le public sur les dangers qui pèsent sur les agents et à terme sur le service rendu aux contribuables. 

© Michelle Bertil
© Michelle Bertil
  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le , mis à jour le
Ils sont vent debout contre l’entrée en vigueur au 1er janvier 2019 du système de prélèvement à la source (PAS) de l’impôt sur le revenu. Mais pas seulement. Durant la campagne déclarative 2018 pour l’impôt sur le revenu, qui a débuté la semaine dernière, l’intersyndicale des Finances publiques Solidaires et CGTR entend donner un coup de projecteur sur son administration en engageant une série d’actions et de mobilisations sur les sites des Finances publiques à la Réunion.

Et cela démarre dès demain, mardi 24 avril. A tour de rôle, les différents centres vont débrayer à l’ouverture et cela durant 1H et pendant trois semaines. L’occasion pour les agents d’expliquer au public les menaces qui pèsent sur les services auxquels ils ont encore accès aujourd’hui : « aujourd’hui vous venez au Centre des Finances publiques pour avoir des renseignements, effecteur un paiement, régler un problème sur votre dossier… Bref pour accéder à un service de qualité et proche de chez vous vous ». Mais un service public menacé de disparition : « La politique actuelle du gouvernement est de supprimer la proximité de notre administration en regroupant les services, en réduisant les horaires d’accueil du public, et tout cela pour supprimer des milliers d’emploi dans la fonction publique ».

Allez sur internet

De plus en plus, les contribuables sont incités -voire obligés- à effectuer toutes leurs démarches via internet. Une transition qui ne tient pas forcément compte des spécificités de notre île où la fracture numérique, l’inaccessibilité à l’Internet est une réalité pour un grand nombre de Réunionnais. « Inacceptable » pour l’intersyndicale.
Alors en débrayant pendant une heure, les agents permettront aux contribuables de se faire une idée de ce que sera le Centre des Finances publiques à l’avenir après restructurations et fusions de services.
Interview de Magali Billard de Solidaires Finances publiques
Interview  -  Réunion la 1ère  -  Michelle Bertil / Jacques Payet

Le 22 mars 2018, 40% des agents des Finances publiques de La Réunion étaient en grève pour dénoncer la politique régressive du gouvernement.

1 524 472 080

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play