réunion
info locale

Les sonars responsables de l'échouage des baleines

mer
Baleine juvénile échouée
©Réunion La 1ère
Les scientifiques viennent d'établir le lien entre la multiplication des échouages de baleines dans le monde et les ondes des sonars des navires militaires.  
Une étude, parue fin janvier 2019, vient confirmer le lien entre les échouages des baleines et l'utilisation de sonars militaires utilisant des basses fréquences écrit franceinter.fr. Yara Bernaldo de Quiros, de l'Université de Las Palmas de Gran Canaria (Espagne), a participé à cette publication avec 20, autres, scientifiques.
Les universitaires ont concentré leurs recherches sur la baleine de Cuvier. Un cétacé à bec, discret, qui est le champion de la plongée dans les grandes profondeurs et de l'apnée.   
 

De l'azote dans le sang


"En présence d'un sonar, les baleines stressent et nagent plus vite pour s'en éloigner", écrivent les rédacteurs. La conséquence est tragique. En disséquant des baleines échouées, les spécialistes ont noté la présence de bulles d'azote dans les tissus et les vaisseaux sanguins des mammifères précise tdg.ch. Un syndrome semblable à celui des plongeurs victimes d'un accident de plongée.
 

Éloigner les navires militaires des baleines


La Réunion se souvient de la fin tragique de Billy, le long de la route du littoral, fin octobre. L'autopsie de la baleine, pas encore adulte, avait révélé qu'elle souffrait d'une parasitose et de l'obstruction d'un rein. Sa souffrance était, à priori, à l'origine de son errance et sa désorientation selon les scientifiques, écrivions nous le 9 novembre 2018.
Les cétacés de l'océan Indien comme les autres sont victimes de ces sonars. Afin de mettre fin à cette tragédie qui s'amplifie depuis 1960, les chercheurs demandent l'interdiction des exercices militaires dans les zones du globe où vivent les baleines. 
Publicité