[SONDAGE] 59 % des Réunionnais ne sont pas intéressés par les élections régionales et départementales

élections 2021
Un bureau de vote à La Réunion (photo d'illustration).
Un bureau de vote à La Réunion (photo d'illustration). ©Loïs Mussard (Réunion la 1ère)

Selon un sondage Sagis – Réunion La 1ère publié, ce mercredi 2 juin, 59 % des Réunionnais ne sont pas intéressés par les élections régionales et départementales. Les femmes se disent moins intéressées que les hommes. Les sujets de préoccupations ont aussi évolué. Décryptage.

Les élections régionales et départementales n’intéressent pas 59 % des Réunionnais, selon un sondage Sagis – Réunion La 1ère publié, ce mercredi 2 juin. 42 % des Réunionnais ne se disent "pas du tout intéressés" par ces élections, et 17 % "plutôt pas intéressés".

Ce sondage a été réalisé par Sagis pour Réunion La 1ère du 19 au 29 mai sur un échantillon de 500 personnes représentatives de la populaiton réunionnaise agée de plus de 18 ans.

Les élections intéressent encore moins les femmes

"Au total, sur les 59 % des Réunionnais pas intéressés par les élections, ce chiffre atteint 64 % sont des femmes, commente Philippe Fabing, directeur des études politiques de Sagis. Et parmi elles, 47 % des femmes ne se disent pas du tout intéressées, contre 37 % des hommes ».

Les Réunionnaises seraient donc plus détachées de la vie politique locale. Le manque d’intérêt pour ces élections est aussi lié au niveau social : 44 % des Réunionnais issus des milieux populaires ne sont pas du tout intéressés par ces élections, contre 35 % issus des milieux aisés.

Les élections n’intéressent pas 73 % des 18/25 ans

Cette différence d’intérêt politique est aussi liée aux tranches d’âges. Pour 59 % de Réunionnais "pas du tout intéressés" ou "plutôt pas intéressés", ce chiffre atteint 73 % pour ceux âgés de 18 à 29 ans.

Selon Philippe Fabing, directeur des études politiques de Sagis, "ces données recoupent celles de l’abstention sur les précédentes élections". "L’abstention est toujours liée à l’âge, plus on est jeune, moins on vote", souligne Philippe Fabing qui remarque aussi que "la participation aux élections est toujours plus faible dans les milieux populaires que les milieux aisés".

Les milieux populaires moins intéressés

Pour 42% des Réunionnais qui se disent "pas du tout intéressés" par les élections, le chiffre est de 44 % pour ceux de situation sociale et professionnelle modeste, contre 35 % pour ceux de situation plus aisée.

Le chômage revient en tête des préoccupations

Ce sondage SAGIS – Réunion La 1ère se penche aussi sur les sujets de préoccupation des Réunionnais. Le chômage reprend la tête, suivi de la santé et de l’insécurité.

48 % des Réunionnais se disent préoccupés par le chômage, contre 39 % en août 2020. Les sujets de la santé et du système de santé préoccupent 40 % des Réunionnais, contre 38 % en août 2020. "La crise covid est encore bien présente", souligne Philippe Fabing. Parmi les autres sujets de préoccupations des Réunionnais, l’insécurité et la délinquance arrivent en troisième position et préoccupent 37 % des Réunionnais, contre 43% en août 2020.

"Le chômage a pris neuf points en un an et reste en tête des préoccupations, commente Philippe Fabing. A noter que le logement prend aussi neuf points". Le logement préoccupe désormais 23 % des Réunionnais.

Parmi ces sujets, certains relèvent des compétences de la Région et du Département et devraient donc être abordés dans cette campagne électorale.

Les 18 – 25 ans plus sensibles aux inégalités sociales

Par ailleurs, les femmes sont plus sensibles aux problèmes d‘éducation et de système scolaire.

Au niveau des tranches d’âges, les 18 – 25 ans sont plus sensibles aux inégalités sociales que la moyenne. Les 30 – 49 ans sont plus préoccupés par le changement climatique et l’éducation également. Enfin, les plus de 60 ans sont plus sensibles sur les sujets de l’insécurité, la délinquance et la santé.

Ces sujets de préoccupations des Réunionnais sont aussi différents selon les classes sociales. "Les personnes de situation modeste s'inquiètent en premier lieu du chômage, puis de la santé, de l’insécurité, du pouvoir d’achat et des inégalités sociales, explique Philippe Fabing. Celles de situation plus aisée sont aussi préoccupées d'abord par le chômage, suivi de l’éducation, de la santé et des inégalités sociales".

 

NOTICE :

Sondage réalisé par : SAGIS
Media : Réunion la 1ère - Télévision - Radio - Web
SONDAGE EFFECTUE POUR : Réunion la 1ère (groupe France Télévision)
DATES DU TERRAIN : du 19 au 29 mai 2021
ECHANTILLON : 500 personnes constituant un échantillon représentatif de la population de la Réunion âgée de 18 ans et plus
METHODE : Etude réalisée par téléphone (fixes et mobiles).
Quotas : sexe, âge, profession de la personne interrogée, stratification par arrondissement administratif INSEE.
Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.
La marge d'erreur est estimée à +/- 4,5%, à 90% de probabilités.