réunion
info locale

Garde à vue prolongée pour le gourou présumé de St-André

faits divers
Commissariat Malartic
©Réunion 1ère
Depuis hier, un Saint Andréen de 46 ans est interrogé par la police sur des faits présumés de viols, d'abus sexuels et de violences. Des faits révélés fin mai par le bâtonnier Georges-André Hoarau. L'arrestation de cet homme est un grand soulagement pour les victimes. Sa garde à vue a été prolongée.
La garde à vue du suspect a été prolongée ce jeudi matin. Le gourou présumé de St-André est toujours entendu par les enquêteurs de la Sûreté départementale au commissariat Malartic à St-Denis.

L’homme, que plusieurs familles accusent d’emprise sectaire, a été placé en garde à vue hier, mercredi 6 juin. Il est auditionné dans le cadre d’une enquête ouverte qui fait suite à neuf plaintes déposées pour viols, abus de faiblesse et violences à l’encontre du « sorcier malbar » de 46 ans. Un leader spirituel et religieux accusé de différents délits à l'encontre d'une communauté qui le suivait.

Une affaire révélée par le bâtonnier Georges André Hoarau qui défend plusieurs victimes dans ce dossier. Il nous avait raconté, le 26 mai dernier, les pratiques de cet homme décrit comme un gourou.

« Il prend leur argent ; viennent ensuite des faveurs sexuelles. Il faut savoir que les adeptes que je défends l’appelle le gourou gynéco », raconte l’avocat. « Il y a aussi les coups physiques. Il y a parmi mes clients des hommes grands, bien bâtis, forts qui acceptaient de se faire écraser une pizza dans la gueule, c’est leurs mots, parce-que la pizza qu’il a envoyé acheter ne lui convenait pas », poursuit-il.

Des sévices qui auraient duré plus de 10 ans pour certains plaignants. L'arrestation de ce gourou présumé, hier, est un soulagement pour plusieurs familles terrorisées par cet homme.
Plaintes contre gourou
©Capture d'écran

 

Publicité