Suite à la bagarre avec les "Anges de la téléréalité" à l’hôtel Créolia, le fils de Joé Bédier sera entendu au commissariat

justice
Hôtel Créolia
Hôtel Créolia, la famille de Joe Bédier, agressée ©Géraldine Blandin

Benjamin Bédier, le fils du maire de Saint-André, Joé Bédier, sera entendu cette semaine au commissariat Malartic de Saint-Denis. Il donnera sa version des faits suite à la bagarre avec les candidats des "Vacances des Anges de la téléréalité", le 10 janvier, à l’hôtel Créolia.

Qui a provoqué la bagarre du 10 janvier dernier à l’hôtel Créolia à Saint-Denis ? Benjamin Bédier, le fils du maire de Saint-André, devrait être entendu au commissariat Malartic à Saint-Denis, cette semaine. C’est une information de nos confrères du Quotidien.

Benjamin Bédier est convoqué en tant qu’auteur des violences suite à la bagarre avec les candidats de l’émission des "Vacances des Anges de la téléréalité", le 10 janvier dernier, à l’hôtel Créolia.

Des plaintes des deux côtés

Tout comme Ricardo Pinto et Néhuda, les deux "anges" impliqués dans cette affaire, Benjamin Bédier devra lui aussi s’expliquer sur ce râlé-poussé. Des plaintes pour violences ont été déposées des deux côtés.

Les avocats de Ricardo Pinto, Nehuda et Pauline, la nounou, affirment que la vérité est dans le camp de leurs clients. Dans leur version des faits, ils pointent du doigt le fils de Joé Bédier, maire de Saint-André. Selon eux, il est le premier et le seul à avoir porté des coups à Ricardo Pinto qui aurait fait constater ses blessures au CHU de Nîmes à son retour en métropole.

De nouvelles vidéos

Selon son avocat Me Laurent Payen, des vidéos montrent ces violences. Elles ont d’ailleurs été remises aux forces de l’ordre dans le cadre de l'enquête préliminaire. "Mon client a été traité de forcené, de lâche, de drogué, de personne violente, alors qu’on voit qu’il se fait rouer de coups par un individu en chemise bleu, le fils de Joé Bédier", assurait le 14 janvier dernier, Maître Laurent Payen.

Benjamin Bédier devrait donc donner sa version des faits cette semaine.

Qui a provoqué la bagarre ?

Pour la justice, l’objectif est de comprendre comment s’est déclenchée cette bagarre. Joé Bédier, le maire de Saint-André et ses proches, affirment avoir été agressés par les candidats.

Selon les trois avocats des candidats, tout est parti d’une demande "légitime de la nounou du respect du droit à l’image". Ricardo, Nehuda, leur petite fille de 3 ans, et Pauline, la nounou, étaient en train de déjeuner à l’hôtel, lorsque la nounou a demandé aux clients de ne pas les photographier. En arrivant à la table de la famille Bédier, le ton serait monté, jusqu’à en venir aux mains.

Un préjudice à six chiffres

Suite à cette bagarre, les candidats ont quitté La Réunion et le tournage de l’émission a été annulé. "70 personnes travaillaient sur ce tournage, c’est un manque à gagner, un préjudice à six chiffres, donc nous irons chercher des comptes auprès des responsables de l’annulation de ce tournage", assurait le 14 janvier dernier, Maître Yannick Mardenalom, avocat de Nehuda.