Téléphone au volant : plus de 6 400 infractions constatées en 2021 à La Réunion

sécurité
téléphone au volant
©Pixabay
A l'occasion des journées mondiales sans téléphone portable, la Sécurité routière mène une nouvelle campagne sur les dangers de l'usage du téléphone au volant. A La Réunion, plus de 6 443 infractions ont été constatées en 2021 contre 5 380 en 2020.

L'usage du téléphone au volant se banalise. D'après le dernier baromètre AXA Prévention sur le comportement des automobilistes, près de 70% des usagers de la route en France indiquent utiliser leur téléphone pendant qu'ils conduisent.

Le succès des smartphones n'y est pas étranger. Leurs utilisateurs résistent difficilement à l’appel de leur écran à chaque sonnerie ou vibration.

Un comportement accidentogène

D'où cette piqure de rappel de la Sécurité routière qui, dans le cadre des journées mondiales sans téléphone portable, lance une nouvelle campagne de prévention intitulée "Téléphoner en conduisant : un danger pour soi et pour les autres".

A La Réunion, le nombre d'infractions liées à l'usage du téléphone au volant est en augmentation constante : plus de 6 443 infractions ont été constatées en 2021 contre 5 380 en 2020.

Sécurité routière téléphone au volan
Une communication téléphonique multiplie par 3 le risque d’accident matériel ou corporel ©Sécurité routière

Un accident sur dix lié à l'utilisation du téléphone

Au volant, il suffit de quelques secondes d’utilisation du téléphone pour faire basculer une vie. Les acteurs de la Sécurité routière rappellent d'ailleurs ces quelques chiffres-clés : 

  • Une communication téléphonique multiplie par 3 le risque d’accident matériel ou corporel.
  • Près d’un accident corporel de la route sur 10 serait lié à l’utilisation du téléphone en conduisant.
  • Quand on lit un message, ce risque est multiplié par 23.
  • Lire un message oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant 5 secondes minimum ! Or 5 secondes à 50 km/h, c’est 70 m parcourus.
  • Avec ou sans kit mains libres, les personnes qui téléphonent en conduisant enregistrent 30 % d’informations en moins qu’un usager qui ne téléphone pas.

On constate également :

  • une augmentation du temps de réaction et de la distance de freinage (+ 33 %) ;
  • une réduction du champ de vision (− 30 % d’activité oculaire) ;
  • une difficulté à maintenir le véhicule dans sa voie (+ 20 % de variation de trajectoire) ;
  • une augmentation du temps passé sur la voie de dépassement (− 50 % de rabattements).

Les bons comportements à adopter au volant

La Sécurité routière livre quelques conseils pour adopter de nouveaux comportements au volant.

"Si je conduis, je me déconnecte" : c'est le meilleur réflexe à avoir lorsque l'on est en situation de conduite. Il suffit de mettre son téléphone en mode avion pour bloquer les appels et les notifications.

  • Sur Android, il est possible de télécharger et d'activer l’application mode conduite de la Sécurité routière. Elle met le téléphone en veille quand vous conduisez et elle prévient les contacts qui tentent de vous joindre que vous êtes au volant
  • Sur IOS, c'est la fonctionnalité « Ne pas déranger en voiture » qui peut être activée

"Tu conduis, je raccroche" :  si l'on réalise que son interlocuteur est en train de conduire, il est recommandé de raccrocher et rappeler plus tard.

Si l’automobiliste est accompagné, il peut faire appel à son passager pour prendre la communication ou répondre aux messages. S’il ne l’est pas, et qu’il a besoin de consulter son téléphone, il faut faire une pause dans un lieu approprié et sécurisé.

Les sanctions encourues

Il est interdit de :

  • Conduire avec un téléphone portable à la main, de le manipuler et de le consulter. Vous risquez sinon une amende forfaitaire de 135 euros, ainsi qu’un retrait de 3 points du permis de conduire. Une peine complémentaire de suspension de votre permis de conduire peut aussi être appliquée. Un conducteur avec un téléphone en main qui commet en même temps une autre infraction risque la rétention immédiate de son permis de conduire.
  • Placer dans le champ de vision du conducteur un appareil en fonctionnement doté d’un écran qui ne soit pas une aide à la conduite ou à la navigation. Ce que vous risquez : une amende forfaitaire pouvant aller jusqu’à 1 500 euros, ainsi qu’un retrait de 3 points du permis de conduire.
  • Porter à l’oreille un dispositif émettant du son (oreillette, casque, écouteur). Cette interdiction concerne tous les usagers qui roulent, y compris les cyclistes et les personnes à trottinette. Ce que vous risquez : une amende forfaitaire de 135 euros. Les conducteurs de véhicules motorisés risquent aussi un retrait de 3 points.