Températures élevées et pics de consommation d’électricité, l’été n’est pas terminé à La Réunion

énergie
Ciel bleu chaleur soleil palmier nature climat chaud 030319
©Daniel Fontaine (Réunion la 1ère)
Vendredi dernier, en pleine période de vacances scolaires, EDF Réunion a enregistré un pic de consommation d’électricité. En cette fin de mois de mars, la chaleur n’est toujours pas retombée. Les ventes de climatiseurs et de brasseurs d’air s’en ressentent.

Il fait chaud à La Réunion, près de 30 à 33°C sur le littoral vendredi dernier encore. Des températures élevées pour la période, qui font penser que l’été n’est pas terminé. Et pour preuve, la consommation en électricité est, elle aussi, élevée.    

Regarder le reportage de Réunion la 1ère : 

Les températures, élevées pour la période, entraînent des pics de consommation d’électricité.

Les ventes des climatiseurs augmentent

L’été a commencé tardivement cette année, et il fait encore très chaud pour une fin de mois de mars. Résultats, les vendeurs de climatisations constatent une affluence particulière et un regain de vente en mars. D’ordinaire, la période la plus forte est celle de décembre.  

Avec la crise sanitaire et l’augmentation du prix du fret maritime, les prix des climatiseurs ont un peu augmenté. Les clients regardent donc un peu plus avant de dépenser. Ils font notamment attention à la consommation de l’appareil.    

La consommation d’électricité aussi

Des climatiseurs moins énergivores pour limiter la tension sur le réseau de distribution électrique, c’est aussi l’objectif d’EDF Réunion. Le fournisseur y est particulièrement vigilant ces derniers temps, puisqu’il enregistre des pics de consommation.  

Pendant les dernières vacances scolaires de mars, un pic de chaleur a entraîné un pic de consommation d’électricité de près de 6% par rapport à la même date en 2021, explique Roland Savry, attaché système chef EDF Réunion.  

La température et l’augmentation de l’activité économique sont responsables de ce pic de consommation.  

EDF Réunion dispose toutefois de prévisions de consommation quotidiennes, basée sur les conditions climatiques et économiques, pour adapter les moyens de production d’électricité et prévenir ce type de situation.