réunion
info locale

Le tramway aéroport entrée ouest en consultation

transports
tramway gillot
image d'illustration ©Pixabay
La fin des embouteillages sur le boulevard Lancastel et à l'entrée Est de Saint-Denis en 2023 ? C’est la vocation du projet de Tramway de la Cinor. La consultation publique débute ce lundi 26 août.
 
Après le Run Rail, un deuxième projet de transport sur rail, pour la ville de Saint-Denis, est à l'étude. Baptisée TAO, pour « Tramway aéroport entrée ouest », l’idée est cette fois portée par l’intercommunalité. La mise en œuvre est prévue à l'horizon 2022 pour un projet chiffré à 400 millions d’euros.
 

Place à la concertation publique


Durant les deux prochains mois, une caravane va sillonner le Nord de l'île pour présenter le TAO aux usagers. Des réunions publiques sont aussi programmées. La première consultation publique a lieu cet après-midi à 16 heures au siège de la CINOR.
 

A  quoi faut-il s'attendre ?


13 kilomètres de rail entre Duparc et Barachois en passant par Sainte-Clotilde. Le Tramway urbain de la Cinor a pour vocation de remplacer le TSCP bus, dispositif arrivé à saturation. Parcourir les 18 stations de son tracé devrait prendre en moyenne 30 minutes, avec des navettes toutes les 6 minutes. La CINOR espère embarquer jusqu' à 100 000 voyageurs par jour, de 5h à 1 h du matin.

Le mode de déplacement se veut doux, 20 kilomètres/heures en moyenne avec des parkings relais pour embarquer les cyclistes et automobilistes ainsi que les voyageurs en provenance de l’aéroport Roland Garros. L'articulation avec l'aéroport est un impératif puisque les projections de trafic dénombrent  3 millions de passagers à l'horizon 2023.
Cette  portion charnière, Duparc-Technor,  pourrait  faire l'objet d'un tronçon commun avec le Runrail, le tramway de la Région. La complémentarité des deux projets figure d'ailleurs parmi les exigences de transparence de la commission nationale de débat public d'évaluation du projet.


 
Publicité