Travail au noir, arnaque à la CGSS ou à la CAF, fraude fiscale : le CODAF présentait hier son bilan 2017

économie
Codaf : présentation du bilan 2017
Codaf : présentation du bilan 2017 ©Gaël Le Dantec
Le CODAF, c’est le comité opérationnel départemental anti-fraude, un comité qui réunit les services publics et les organismes de protection sociale pour lutter contre les arnaques en tous genre. Le cru 2017 est dans la moyenne avec quelques bons points et quelques inquiétudes. 
Parmi les chiffres 2017, on notera l’augmentation de ce que la Préfecture appelle les fraudes documentaires. En clair, des faux papiers ou de fausses déclarations qui permettent d’obtenir des prestations sociales. Une filière comorienne de fraude à l’identité a été découverte l’an dernier.

La fraude aux prestations sociales, pôle emploi, CGSS, RSA, CAF est en baisse de 14,7 millions à 11,8 millions d’euros. Ce sont des contrôles à priori sur des cas suspects qui ont permis de faire baisser les cas de fraude.

Le travail au noir reste trop important aux yeux des autorités et difficile à quantifier car les préjudices ne seront ressentis pour certains qu’à la fin de leur carrière professionnelle. La fraude fiscale reste très élevée et bien supérieure à la fraude sociale : les contrôles fiscaux ont permis de récupérer plus de 37 millions d’euros et près de 11 millions de pénalités.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live