Souris Chaude : les gendarmes à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy

faits divers trois-bassins
A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy
A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy ©Olivier Murat
Y-a-t-il de nouveaux éléments ? Ce mardi 7 juin, près de 70 gendarmes sont à nouveau sur la plage de la Souris Chaude où le corps sans vie d’Alain Mounoussamy a été retrouvé le 14 mai. Les circonstances de sa mort restent encore un mystère.

Près de 70 gendarmes sont sur la plage de la Souris-Chaude, à Trois-Bassins, ce mardi 7 juin, pour mener de nouvelles investigations sur la mort d’Alain Mounoussamy. Ils sont à la recherche du moindre indice.

Le corps du principal du collège Raymond-Vergès, au Port, a été retrouvé sans vie sur cette plage le 14 mai dernier. Depuis, le mystère persiste sur les circonstances de sa mort. Aucune arrestation n'a eu lieu.

L'enquête se déroule dans le cadre d’une commission rogatoire du juge d’instruction. Le magistrat en charge du dossier est également sur place ce matin.

A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy
A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy ©Olivier Murat

Trouver des indices et des témoins  

Le travail des enquêteurs est long et difficile. A plusieurs reprises, ils ont déjà inspecté cette plage de la Souris Chaude et récolté des témoignages. Ils tentent encore de reconstituer les dernières heures de vie d’Alain Mounoussamy.  

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Sur la plage de la Souris Chaude, près de 70 gendarmes cherchent des indices pour tenter d’élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy, le 14 mai dernier.

Les enquêteurs de la brigade de recherches de Saint-Paul et de la section de recherches de Saint-Denis travaillent sous le contrôle d'un juge d'instruction saint-pierrois, dans le cadre de l'information judiciaire ouverte contre X pour "vol précédé, accompagné, ou suivi de violences ayant entraîné la mort". A ce jour, la piste de l'agression crapuleuse est privilégiée.  

A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy
A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy ©Olivier Murat

Des analyses en cours  

Le mois dernier, des prélèvements ont été envoyés dans un laboratoire marseillais pour analyses. Les résultats de ces expertises anatomopathologiques et toxicologiques ne devraient pas être connus avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.  

L’autopsie pratiquée dans les heures qui ont suivi la découverte du corps n’a pas permis d’en savoir plus sur les circonstances de la mort. Des traces suspectes ont été identifiées, mais ces blessures ne seraient pas mortelles.

A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy
A la Souris Chaude, les enquêteurs sont à nouveau sur le terrain pour élucider les circonstances de la mort d’Alain Mounoussamy ©Olivier Murat

La plage de la Souris-Chaude  

Le samedi 14 mai, le corps sans vie d’Alain Mounoussamy était retrouvé par un promeneur sur la plage de la Souris Chaude à Trois-Bassins. Son corps gisait nu, dans l'eau, au niveau d'une cavité rocheuse. Seule sa voiture a été retrouvée sur le parking de cette plage où se retrouvent surfeurs, pêcheurs, mais aussi les nudistes, et des personnes en quête de rencontres discrètes.  

Originaire de Terre-Sainte dans le sud, Alain Mounoussamy était bien connue dans la région Ouest, du fait de sa carrière au sein de l'Education nationale. Lundi 30 mai, jour de rentrée scolaire, un hommage lui avait été rendu dans le collège qu'il dirigeait depuis 2020.