Trois des quatre enseignes "Run Market" pourraient disparaître à La Réunion

économie
Trois des quatre enseignes "Run Market" pourraient disparaitre à La Réunion
Trois des quatre enseignes "Run Market" pourraient disparaitre à La Réunion. ©Imaz Press
Trois des quatre enseignes "Run Market" pourraient disparaître à La Réunion. Selon nos informations, le groupe "Make distribution" fait face à d'importantes difficultés financières. De son côté, la direction dément "toute recherche de repreneur", et assure que "Make distribution n'est pas à vendre".

Les 600 employés des enseignes "Run Market" de La Réunion reçoivent encore leurs salaires, mais la situation est critique.

Selon nos informations, le groupe "Make distribution" propriétaire des quatre enseignes "Run Market" à La Réunion, en partenariat avec Intermarché, est en proie à d'importantes difficultés financières.

Le groupe "Make distribution" avait été créé en juillet 2019, dans le cadre de l’acquisition des anciens magasins Jumbo Saint-André, Jumbo Sainte-Marie, Jumbo Savanna et Jumbo Chaudron. Le Groupe Bernard Hayot avait alors cédé ces quatre magasins à "Make distribution".

Crise sanitaire et lourds investissements

Les enseignes "Run market Partenaire Intermarché" ont vu le jour le 1er juillet 2020. Mais depuis, le groupe "Make distribution" connaît un passage à vide et d'importantes difficultés financières.

"Make distribution" a lancé ses enseignes en pleine crise sanitaire. Depuis, entre l'achat de locaux et l'agencement de ses magasins, le groupe n’a pas lésiné sur les investissements. En partenariat avec Intermarché, "Make distribution" a aussi dû se conformer à la charte qualité et la mise en valorisation de ses produits dans les rayons des "Run market" de l’île.

Des difficultés à payer des fournisseurs locaux

Selon nos informations, ces dépenses auraient engendré des problèmes de trésorerie. Aujourd'hui, le groupe "Make distribution" connaît un retour sur investissement bien plus lent qu’initialement prévu. Il aurait aussi des difficultés à payer des fournisseurs locaux. Certains n’auraient reçu aucun paiement du groupe depuis octobre 2021.

La direction dément la recherche d'un repreneur

Résultat : le groupe serait à la recherche d'un repreneur. Il chercherait en effet à se débarrasser de trois de ses quatre magasins : ceux du Chaudron, de Duparc et de Saint-André. En revanche, le sort des salariés de Saint-Paul serait presque assuré. Selon nos informations, seul le centre commercial de Savannah resterait sous l’enseigne "Run Market".

Suite à la publication de cet article, la direction du groupe "Make Distribution" dément toute "recherche de repreneur". Gabriel Maden, président de "Make Distribution" reconnaît des "difficultés financières", mais "Make Distribution n'est pas à vendre", assure-t-il. "Les actionnaires et le management travaillent à renforcer la position du groupe, et il n'a jamais été question de faire de plan social ou de se séparer du personnel", déclare le président de "Make Distribution".