Un arrêté interdit l'accès au navire mauricien échoué

cyclones
naufrage du navire mauricien tresta star au tremblet à Saint-Philippe au Vieux Port 060222
©Loïs Mussard
Le pétrolier, le "Tresta Star", s'est échoué jeudi soir au Tremblet, en plein cyclone. Une fois l'alerte levée, le bateau est devenu une attraction, mais de courte durée. En effet, la mairie de Saint-Philippe a publié un arrêté ce dimanche interdisant l'accès autour du navire dans un rayon de 300 m.

Ce week-end, de nombreux curieux se sont rendus dans le Sud et ont emprunté le sentier littoral longeant la falaise de l’enclos pour se rendre jusqu’au site du naufrage, au lieu-dit du Vieux Port. Des curieux "sans équipements et accompagnés d’enfants, qui n’hésitent pas à se rendre au plus près du récif prenant ainsi un risque mortel" précise la municipalité de Saint-Philippe, qui par mesure de sécurité, a décidé d'interdire l'accès terrestre et maritime aux coulées de laves dans un rayon de 300 mètres autour du navire.

 

Un portail pour bloquer l'accès ?

La route forestière du Vieux-Port du Tremblet, donnant accès au site, est concernée par cette interdiction (selon la décision n°02/2022 de la Direction Régionale de l’ONF) du 6 février 2022. Cet arrêté municipal sera affiché aux abords du site. Il porte donc interdiction d’accès terrestre et maritime aux coulées de laves dans un rayon de 300 mètres autour du navire échoué sur le territoire de la commune de Saint-Philippe. Il est possible qu'un portail soit même installé aux abords du site pour éviter tout passage.

 

Le Vieux-Port déjà interdit d'accès

La municipalité rappelle que "la roche volcanique est extrêmement friable à cet endroit, pouvant entraîner des chutes dans le vide". Elle rappelle également que le site faisait déjà l’objet d’une interdiction d’accès instituée par 2 arrêtés préfectoraux : 

- Arrêté préfectoral n° 1950 du 15 juillet 2009 interdisant formellement l’accès du public sur les coulées de laves

- Arrêté préfectoral n° 2022-203 en date du 3 février 2022 interdisant la circulation des personnes sur l’intégralité des sentiers gérées par l’ONF.