Un dimanche de Pâques en famille... et avec du chocolat !

pâques
chocolats de pâques 270321
©Géraldine Blandin

Ce dimanche de Pâques est l’occasion pour les familles de se réunir malgré le contexte sanitaire. Et comme le veut la tradition, il y a aura du chocolat au dessert ! Les artisans chocolatiers rivalisent d’imagination pour leurs créations, à côté des traditionnels lapins, œufs et poules en chocolat.

Pas de Pâques sans chocolat ! Depuis environ un mois, c’est l’effervescence dans les ateliers des artisans chocolatiers de l’île. Ces derniers ont travaillé d’arrache-pied afin de proposer leurs plus belles créations aux Réunionnais, avides sans le savoir de… théobromine, l’une des principales molécules du chocolat !

Ce matin, il fallait être un tantinet patient à l’entrée de plusieurs chocolateries de l’île. Du côté du Tampon, le chef pâtissier Thomas Duduc s’est spécialisé dans les poules en chocolat façon cartoon, sa création favorite.

Des poules façon cartoon et des lapins masqués !

Il a même "chocolaté" une célèbre boîte de sardines plébiscitée par les Réunionnais. On notera aussi ce clin d’œil au contexte sanitaire, avec les lapins en chocolat du chef Duduc qui arborent eux aussi un masque. Pour ce pâtissier reconnu internationalement, le but est de "faire voyager les gens".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Petit tour dans les coulisses d'une chocolaterie du Tampon, avec le chef Thomas Duduc

Plutôt Pikachu ou plutôt traditionnel ?

Anaïs Bailly, chocolatière à Saint-Pierre depuis une dizaine d'années, propose comme chaque année des nouveautés à ses clients. Elle a ainsi eu l’idée de confectionner cette fois-ci des personnages de manga, comme l’indémodable Pikachu qui plait particulièrement aux plus jeunes.

"Les gens apprécient beaucoup ce genre de produits qui change un peu de la poule, du lapin et de la cloche même s’il y en a encore beaucoup qui reste sur du traditionnel", nous confie-t-elle. Cette année, ses clients s’y sont pris un peu plus à l’avance.

chocolats de pâques 270321
©Géraldine Blandin

Une tradition familiale à La Réunion

Par crainte peut-être d’une hypothétique annonce du préfet qui n’est finalement pas tombée. Les mesures présentées vendredi par Jacques Billant n’entreront en effet en vigueur qu’à compter du mardi 6 avril, laissant ainsi aux Réunionnais la liberté de célébrer à peu près normalement cette fête de Pâques.

C’est aussi cela la fête de Pâques, au-delà de la tradition chrétienne. Un moment de partage et de convivialité quelque peu entaché cette année, il est vrai, par la crise sanitaire, mais dans une bien moindre mesure que l’année dernière qui a donc été marquée par le confinement.

chocolats de pâques 270321
©Géraldine Blandin

Repas en nombre restreint

Catherine, une habitante du Sud de l’île, confirme qu’elle passera la journée en très petit comité. "On ira chez ma belle-mère. On va quand même marquer le coup avec un repas mais on ne sera que cinq personnes. D’habitude, on est plus nombreux mais là, on fait attention pour mon arrière-belle-mère qui est plutôt âgée".

Chez Nicolas, qui vit à Bras-Panon, ce sera aussi un repas en famille, avec rien de moins que de l’agneau grillé au menu. "Chez nous, l’agneau, c’est toujours pour Pâques, donc on reste dans la tradition même si on est éloigné les uns des autres". Pour Aurélie et Olivier, un couple de Cafriplainois, c’est aussi l'occasion de se retrouver en famille, bien qu’en nombre restreint, "surtout si dans quinze jours, y confine à nous, vaut mieux en profiter là".

C’est au travers des chiffres que nous verrons sans doute dans les prochains jours si l’appel à la vigilance lancé par le préfet de La Réunion a bien été compris et suivi par les Réunionnais.