Un mois de novembre exceptionnellement sec à La Réunion

sécheresse
Captage rivière Bras des Lianes à Saint-André
Captage du Bras des Lianes, à Saint-André ©Laurent Figon
La Réunion va-t-elle connaître un nouvel épisode de sécheresse, comme l’an dernier ? Selon Météo France, ce mois de novembre s’annonce comme l’un des plus secs de ces 50 dernières années. Dans l’Est, les débits sont déjà au plus bas dans trois cours d’eau, et en particulier au Bras des Lianes.

La Réunion va-t-elle manquer d’eau dans les semaines à venir ? Selon Météo France, ce mois de novembre devrait être l’un des plus secs de ces 50 dernières années. Sur le captage du Bras des Lianes, à Saint-André, le niveau de l’eau a fortement baissé en ce mois de novembre.

Seulement 10 petits centimètres de hauteur dans ce cours d’eau. De 500 litres/seconde au mois d’août dernier, le débit est descendu à 156 L/s, aujourd’hui, comme l’ont enregistré des agents de l’Office de l’eau.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Pas assez de précipitations depuis août

"Au mois d’août, il y a eu des épisodes pluvieux conséquents, mais depuis, le régime descend considérablement", constate Jean-Hugues Picard, un hydrométricien qui cumule plus de 25 années d’expérience.

"Le régime hydraulique est bas. Le bassin versant n’est plus assez arrosé et on attend avec impatience la période de pluies qui, je l’espère, va recharger un peu le bassin versant et faire remonter le débit de la rivière", rajoute le technicien de l’Office de l’Eau.

Agents de l'Office de l'eau au captage du Bras des Lianes
Des agents de l'Office de l'eau ont réalisé des mesures au captage du Bras des Lianes, à Saint-André ©Laurent FIgon

Trois cours d'eau directement concernés

A Bras-Panon, la Rivière des Roches connait la même situation, tout comme la Rivière Saint-Denis, dans le Nord, où l’on n’a pas retrouvé les débits normaux depuis le dernier épisode de sécheresse il y a un an.

Mais à l’échelle de l’île, les débits des différents cours d’eau sont globalement encore conformes à la normale pour un mois de novembre, même si la tendance est à la baisse, comme le souligne Anli Bourhane, ingénieur hydrogéologie à l’Office de l'eau.

Le comité sécheresse va se réunir

"Tous les cours d’eau ne réagissent pas pareil, certains vont retrouver leurs débits après quelques précipitations, explique-t-il. Ce sont des cours d’eau qui sont très réactifs face aux événements pluvieux, notamment dans l’Est, à la Rivière des Roches et au Bras des Lianes. Par contre, d’autres cours d’eau ont besoin d’événements pluvieux plus intenses, c’est le cas notamment pour la rivière Saint-Denis, la rivière des Marsouins et la Rivière du Mat".

Il faut donc espérer que la période des pluies pointe son nez et que ces précipitations soient suffisantes pour ne pas avoir à trop puiser dans les nappes phréatiques.

Mais la situation était beaucoup plus grave en novembre 2020, rappelle le spécialiste. L’ensemble des cours d’eau de l’Est étaient alors fortement déficitaires. Pour autant, les collectivités suivent avec attention la situation alors que le comité sécheresse doit se tenir le jeudi 2 décembre.