Nouvel an chinois, des festivités en petit comité

traditions
nouvel an chinois
©Réunion la 1ère

La communauté chinoise de La Réunion célèbre le passage à la nouvelle année. Tandis que celle du rat s’achève, celle du buffle de métal débute. Et s’il a fallu s’adapter au contexte sanitaire, certaines traditions ont tout de même pu être respectées.

Pas de guirlandes, de lampions ou encore de danses du lion cette année. Les festivités publiques ont en effet été annulées du fait des mesures de lutte contre l’épidémie de coronavirus. La communauté chinoise de la Réunion célèbre donc dans les temples, sans public et de manière très cadrée, et en famille ce passage à la nouvelle année.

nouvel an chinois restrictions mesures Covid coronavirus 120221
©Réunion la 1ère

La tradition des pétards respectée

Malgré les interdictions, certaines traditions sont respectées. Dès 6h ce vendredi 12 février, les pétards ont crépité aux abords des maisons et des commerces pour chasser les démons. Des commerces fermés ce vendredi, le nouvel an chinois est une journée chômée pour la communauté.

Reportage de Réunion la 1ère.

Nouvel an chinois, les pétards pour éloigner les mauvais esprits ©Réunion la 1ère

Des festivités en petit comité

Les festivités de ce nouvel an ont débuté dès hier soir, jeudi 11 février. Les repas en famille, à dix plats ou plus selon la gourmandise, ont eu lieu mais en plus petit comité que d’ordinaire. Les familles ont pu se rendre dans les temples de La Réunion depuis le début de la semaine pour rendre hommage aux anciens.

Un recueillement qui s’est poursuivi à la maison ou dans les temples ce vendredi après les pétards. Suivront aussi les repas partagés en famille.

Reportage de Réunion la 1ère.  

Le Nouvel an chinois célébré, malgré les restrictions sanitaires ©Réunion la 1ère

L’année du buffle de métal succède à celle du rat

L’année du rat prend donc fin et laisse la place à celle du buffle de métal. Le buffle est le second animal de l’horoscope chinois. Il symbolise le travail, l’engagement, des fondations solides, et associé au métal, il induit une certaine dureté pour une reconstruction aux bases très fortes.

Un signe tout indiqué pour faire oublier cette période de Covid, selon Daniel Thiaw-Wing-Kai, le président des associations chinoises de La Réunion.

Les festivités du nouvel an chinois se poursuivront jusqu’à la fête des lanternes, d’ici une quinzaine de jours.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live