Un Réunionnais, suspecté d'avoir tué sa compagne en Guyane, interpellé à Antibes

faits divers
Karina Gama De Souza tuée en Guyane par son compagnon Sylvan Kereneur, Réunionnais
©Guyane la 1ere

Un Réunionnais a été interpellé le 31 mai 2021 à Antibes. Il est suspecté d'avoir tué sa compagne enceinte. Les faits remontent au 14 mai 2020 à Cayenne. Avant de prendre la fuite, le trentenaire avait abandonné le corps sur une plage. Les gendarmes étaient sur ses talons depuis un an.

Il a fallu un an d'investigations aux gendarmes de la Section de Recherche de Guyane pour parvenir à arrêter Sylvain Kereneur. Le Réunionnais de 34 ans avait quitté précipitamment Cayenne en mai 2020. Sans préjuger de sa culpabilité, les faits sont têtus et ont tendance à désigner le jeune homme comme "Le" responsable de la tragédie qui remonte au 14 mai de l'année dernière.

Le corps sans vie de Karina Antunes Gama de Souza, est découvert, ce jour-là, sur une berge de la crique de Cacao. L'autopsie confirme qu'elle était enceinte. Très rapidement, les enquêteurs s'intéressent au compagnon de la victime, mais celui-ci a disparu. Ils apprennent que le meurtrier présumé a traversé l'Atlantique. Ils arrivent à le retrouver dans le Sud de la France. Cependant avant de procéder à son arrestation, les militaires décident de boucler l'enquête, écrit Nice-Matin

Déjà suspecté du meurtre d'une jeune Brésilienne en 2006

 

Face aux preuves, Sylvain Kereneur serait passé aux aveux, comme nous l'apprend Guyane la 1ère. Il aurait expliqué que cette tragédie est accidentelle. Il aurait désarmé sa compagne, alors qu'elle le menaçait avec un couteau. Pris de panique, il a préféré prendre la fuite. L'homme de 34 ans justifie cette décision en expliquant avoir été renvoyé devant les assises pour la mort d'une petite amie. L'affaire date de 2006, la victime était Brésilienne. Il avait finalement bénéficié d'un non-lieu en 2015. Parmi ses avocats figurait Eric Dupont-Moretti, devenu depuis garde des Sceaux. 

Dans cette affaire, il semble difficile d'obtenir un résultat semblable. Sylvain Kereneur est en détention provisoire en Guyane où il comparaîtra devant la Cour d'assises pour ce crime. Le parquet pourrait demander de nouvelles investigations concernant la précédente affaire. Le dossier n'est pas prescrit et les méthodes d'investigations scientifiques ont considérablement évolué en quinze ans.