Un week-end au rythme du maloya, inscrit au patrimoine de l'Unesco depuis 13 ans

culture créole
Maloya roulèr musique traditionnelle La Réunion Unesco
Nout maloya, nout zarlor... ©Imaz Press Réunion
Ce samedi 1er octobre, La Réunion célèbre le treizième anniversaire de l'inscription du maloya au patrimoine immatériel de l’Unesco. Rendez-vous est donné au salon de la Culture et de l'Identité réunionnaise à Saint-André, ou encore au musée Stella Matutina à Saint-Leu, pour la 11ème édition du Village Maloya.

"Maloya, nout zarlor, nout fierté !" Roulèr et pikèr devraient résonner tout ce week-end à l'occasion du treizième anniversaire de l’inscription du maloya au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une reconnaissance mondiale pour la musique traditionnelle réunionnaise qui est donc à l'honneur ces samedi et dimanche.

A l’occasion de ces célébrations, le musée Stella Matutina à Saint-Leu accueille une nouvelle édition du Village Maloya inauguré jeudi dernier par la présidente de Région Huguette Bello. Au programme : des actions festives et pédagogiques à destination des publics scolaires en particulier. Et ce ne sont pas moins de 1 000 élèves qui sont attendus sur place ce samedi.

Revoir le reportage sur Réunion La 1ère :

La Réunion célèbre le 13ème anniversaire de l'inscription du maloya au patrimoine de l’Unesco. Ambiance au musée Stella Matutina

Hommage à Françoise Guimbert à Saint-André

Du côté de Saint-André, sur le site du Parc du Colosse, les amoureux du maloya sont invités à découvrir le troisième salon de la Culture et de l'Identité réunionnaise organisé par Zacharia Mall et l'association Komkilé. Collégiens et lycéens ont là aussi été les premiers à s'y rendre pour l'ouverture qui a eu lieu hier vendredi.

Un salon qui se poursuit ce week-end avec notamment comme temps fort cet hommage rendu par la chanteuse dionysienne Natacha Tortillard à Françoise Guimbert, la marraine du maloya décédée en mars dernier.

Perpétuer les traditions réunionnaises

Thierry Gauliris, le chanteur et leader du groupe Baster, a donné le ton vendredi à l'occasion du premier concert de l'évènement. L'artiste, par ailleurs passionné de photographie, a également présenté une partie de ses œuvres qui célèbrent La Réunion lontan : des grands formats en noir et blanc respirant fort la nostalgie avec ces clichés de marmailles jouant à "la roue" ou au maloya par exemple.

"Au-delà de l'inscription du maloya au patrimoine de l'Unesco, c'est à nous de perpétuer ce patrimoine, comme nous l'avons fait dans les années 1980 pour que le créole entre à l'école. Il faudrait aujourd'hui que tout le monde se sente concerné par cette fête du maloya", défend le chanteur engagé.

Thierry Gauliris au salon de la Culture et de l'Identité réunionnaise à Saint-André
Thierry Gauliris expose ses photos de La Réunion lontan au salon de la Culture et de l'Identité réunionnaise, à Saint-André ©Harry Amourani

La "kiltir" dans tous ses états !

Une centaine d'exposants participent à ce salon, et notamment des tisaneurs ou encore des artisans péï. Des débats et des tables rondes se tiennent également en parallèle. Le Saint-Joséphois Stéphane Grondin anime notamment un "sobatkoz" sur le Maloya ce samedi matin. Et demain dimanche, c'est "la femme réunionnaise" qui sera à l'honneur avec l'artiste Nathalie Jalma cette fois-ci.

Salon de la culture réunionnaise au Colosse
Salon de la culture réunionnaise au Colosse ©Géraldine Blandin