Une grande enquête sur les mamans et leurs bébés est lancée à La Réunion

famille
maternité naissance bébé
©IPR

Les dernières données pertinentes sur les maternités réunionnaises, et notamment la prise en charge des mamans et de leurs bébés, remontent à 2003. En 18 ans, la situation a bien changé, c’est que doit révéler l’enquête nationale périnatale 2021.

Ce lundi 15 mars débute une grande enquête pilotée par l’ARS et Santé Publique France, avec l’appui su Réseau Périnatal Réunion. Comment se porte les services de maternité réunionnais ? Quelle est la qualité de prise en charge de l’enfant et de sa maman avant, pendant et après l’accouchement ?

Les dernières données pertinentes remontent à 2003

Les résultats de l’enquête nationale périnatale 2021 sont très attendus, les derniers chiffres datant de près de 20 ans. L’échantillon de la précédente enquête menée en 2016 n’était pas suffisant pour tirer de véritables conclusions, de fait les dernières données pertinentes sur les maternités réunionnaises remontent à 2003.

A l’époque, les résultats révélaient que les conditions socio-économiques étaient défavorables pour les mamans, avec un niveau éducatif très en retrait par rapport à celles de l’Hexagone. Les enfants naissaient avec un poids relativement faible et une grande prématurité.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Une enquête périnatale mené dans toutes les maternités de l'île afin de recueillir des informations sur l'état de santé des mamans et des bébés

 

De nombreuses améliorations

18 ans plus tard, la prise en charge se serait considérablement améliorée dans les maternités, avec en particulier un meilleur accompagnement des grossesses à risque. Le niveau éducatif des mamans aurait aussi fortement progressé, et le nombre des grossesses de mineures aurait chuté de deux tiers en 10 ans.

En revanche, le nombre de femme en situation d’obésité serait en forte augmentation, ce qui peut avoir un impact non négligeable sur la santé des mamans et de leurs enfants.

1 000 naissances et trois entretiens pour chacune

Des tendances que l’enquête devrait permettre de confirmer ou d’infirmer. Elle se déroulera jusqu’au 11 avril prochain. 14 sages-femmes libérales et volontaires sont ainsi mobilisées pour analyser près de 1 000 accouchements en 4 semaines, dans les 7 maternités de l’île et la Maison de naissance de l’Ouest.

Elles mèneront un premier entretien de 15 à 20 minutes après la naissance, puis un deuxième 2 mois après et un troisième un an après l’accouchement.