Une semaine pour en finir avec les préjugés sur le handicap dans l’entreprise

handicap
Une semaine pour en finir avec les préjugés sur le handicap dans l’entreprise
La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées débute ce lundi. Ce public rencontre toujours des difficultés d’embauche, à cause de préjugés encore trop ancrés dans les mentalités. ©IPR
La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées débute ce lundi. Ce public rencontre toujours des difficultés d’embauche, à cause de préjugés encore trop ancrés dans les mentalités.

Les chiffres traduisent la problématique : le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois plus élevé que pour l’ensemble de la population. Parmi eux, 68% sont en chômage longue durée (depuis plus d’un an), notamment les seniors. La semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées vise à sensibiliser les employeurs à ces questions. 


En plus des difficultés d’accès à l’emploi, se posent aussi des problèmes d’intégration au sein de l’entreprise. A la Réunion, 7813 travailleurs sont en situation de handicap. Pour Laure Ben Moussi, directrice territoriale du FIPHFP (Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) "Le handicap reste toujours un handicap pour l’emploi, il faut que les employeurs, que ça soit dans le secteur privé ou public, changent aussi de regard pour recruter des personnes en situation de handicap." 

Encore trop de préjugés

Dans la fonction publique, les travailleurs en situation de handicap représentent 5,5% des effectifs, un chiffre légèrement au-dessous des 6% règlementaire.
Pour Laure Ben Moussi, les préjugés sont encore trop présents dans les mentalités. "Quand on imagine le handicap on imagine quelqu’un en fauteuil roulant, avec une canne, or ce n’est pas toujours le cas." 80% ont un handicap dit "invisible".

La directrice territoriale du FIPHFP insiste sur le fait que ces employés sont des atouts, car ils font souvent preuve de motivation : "Une personne qui est motivée chez un employeur c’est une personne sur qui on peut compter. C’est une personne dynamique pour l’ensemble de l’équipe et l’ensemble de la structure."

" 1,4% des apprentis en situation de handicap "

Cette 25ème édition se concentre sur la jeunesse. Avec un constat : les jeunes porteurs de handicap restent plus longtemps au chômage. L’apprentissage n’est pas assez valorisé. Aujourd’hui, "seulement 1,4% des apprentis sont en situation de handicap. Il faut que l’on développe l’apprentissage et que l’on recrute des apprentis en situation de handicap", explique Laure Ben Moussi.

Enfin, reste l’insertion dans l’entreprise et l’emploi longue durée. Sur ce point, des accompagnements existent. Les organismes comme le FIPHFP (Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique), l’Agefiph ou Cap emploi 974 peuvent soutenir l’entreprise dans ses démarches.

Réécouter l’interview de Laure Ben Moussi, directrice territoriale du FIPHFP (Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique), invitée de la matinale de Réunion La 1ère.