Vacances à la plage : attention aux poissons pierre

océan indien
Poisson pierre
©Reunion1ère
Ils  mesurent  entre vingt et cinquante centimètres, sont à peine visibles aux bords du lagon, mais leur venin peut entrainer une hospitalisation. Un jeune garçon a été conduit ce mercredi aux urgences de Saint-Paul. Pourtant, avec quelques précautions, la piqure du poisson pierre peut être évitée.
Un jeune garçon a été hospilalisé ce mercredi après avoir été piqué par un poisson pierre.

Favorisée par les grandes marées qui vident les lagons, leur apparition est plus fréquente en cette période. Le piéton du lagon inexpérimenté risque de marcher sur ses épines dorsales, à peine visible.

Le plus souvent, la douleur et la conséquence restent locales. Mais à forte dose, le venin peut entrainer es troubles respiratoires graves.

Quelques précautions simples peuvent éviter des situations douloureuses, provoquées par le poisson pierre.
En images avec Thierry Chapuis et Thierry Custine  
©reunion

Les Outre-mer en continu
Accéder au live