Le virus de la dengue continue de circuler à La Réunion avec 403 nouveaux cas

dengue
Une opération de démoustication pour lutter contre la dengue à La Réunion.
Une opération de démoustication pour lutter contre la dengue à La Réunion. ©Imaz Press
Du 8 au 13 juin, 403 cas de dengue ont été rencensés à La Réunion, annoncent ce mardi 23 juin, la préfecture de La Réunion et l'Agence Régionale de Santé. Malgré une diminution du nombre de cas, le virus continue de circuler à La Réunion.
La préfecture de La Réunion et l'Agence Régionale de Santé annoncent que malgré une diminution du nombre de cas de dengue, le virus continue de circuler à La Réunion. Du 8 au 14 juin, 403 cas ont été confirmés.
 

13 décès 

Depuis le début de l'année, treize personnes sont décédées de la dengue à La Réunion, dont six directement. Au total, plus de 14 900 cas de dengue ont été recensés. Il y a eu 567 hospitalisations et 1598 passages aux urgences. 
 

44% des cas dans l'ouest

La préfecture remarque que "la dispersion des cas est encore très marquée dans l’île, avec 21 communes concernées et le nombre de cas poursuit son augmentation dans l’ouest". L’ouest concentre 44% des cas : un principal regroupement de cas se situe à Saint-Leu, et les cas poursuivent leur augmentation à La Possession, Le Port et Saint-Paul. Une baisse de cas est observée dans la région sud (39 % de cas) mais avec un foyer de dengue principal à Saint-Pierre. Dans le nord-est, le nombre de cas augmente à Saint-André, à Saint-Benoit et à Saint-Denis.
 

Profiter de l'hiver pour freiner le virus

Les autorités rappellent que "l’hiver austral s’installe" et que "la période est favorable à une faible circulation du virus en raison des températures plus fraîches". La prfecture veut en profiter pour freiner autant que possible la circulation de la dengue dans l'île.

La préfecture et l’ARS rappellent à la population les recommandations essentielles à mettre en oeuvre : consulter rapidement un médecin en cas de symptômes, se protéger des piqûres de moustiques et continuer à se protéger même malade pour protéger ses proches, et éliminer les gîtes larvaires tout autour de son domicile.