Week-end pascal : les restaurants pris d’assaut avant leur fermeture à La Réunion

tourisme
Restaurant L'Uni Vert
©Laurent Figon

Il fallait s’y attendre. Avec l’annonce de la fermeture des bars et des restaurants à compter de ce mardi 6 avril, les Réunionnais sont nombreux à avoir voulu profiter d’un dernier repas en famille ou entre amis, en ce week-end prolongé de Pâques.

Les restaurateurs auront au moins eu la satisfaction de faire salle comble avant de devoir fermer leurs portes. Pas besoin d’être devin : les professionnels du secteur savaient que leurs établissements seraient pris d’assaut au cours de ce week-end prolongé, alors que le préfet Jacques Billant a confirmé vendredi cette nouvelle mesure décidée en raison de la situation sanitaire à La Réunion.

Beaucoup de Réunionnais ont voulu profiter d’un dernier repas avec leurs proches avant cette date fatidique du mardi 6 avril. Il s’agissait de passer "un dernier bon moment". L’affluence a été telle que certains établissements ont dû refuser des clients, faute de tables disponibles.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Dernier repas au restaurant avant la fermeture

Un nouveau coup dur

Mais cette fermeture forcée est bien un nouveau coup dur pour les restaurateurs qui devaient déjà faire avec le couvre-feu à 18h et qui n’ont eu de cesse de s’adapter au fil des décisions prises par les autorités. La plupart ne s’y attendait pas. C’est le cas de Franck Rabarivony, le gérant de L’Uni Vert, un restaurant de la région Ouest de l’île, situé au bord de la plage.

"C’est vrai qu’on a été en sursis depuis le 6 juin 2020, mais on ne pensait qu’en ayant un restaurant en plein air, on aurait subi ces restrictions. (…) Mais bon si ça peut permettre de faire diminuer les cas, on reste un restaurant responsable".

Dernier repas au restaurant, réaction d'un restaurateur

La menace du confinement

Cette fermeture sera lourde de conséquences pour la santé financière des bars et restaurants du département. L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), tout comme la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion comptent se tourner vers l’Etat afin que les différentes structures bénéficient d’une aide salutaire.

Ils ne sont pas les seuls concernés par cette décision de fermeture : les plus grandes galeries marchandes, les salles de sport et de spectacle devront eux aussi baisser le rideau demain. Le préfet Jacques Billant a prévenu les Réunionnais : sans amélioration de la situation sanitaire dans deux semaines, La Réunion sera confinée.