publicité

Younous Omarjee et Stéphane Bijoux : deux réunionnais élus députés européens

Sur les trois ultramarins élus députés européens, deux sont réunionnais. Si Younous Omarjee rempile pour un nouveau mandat à Strasbourg, pour Stéphane Bijoux c’est une grande première.
 

© Réunion La 1ère
© Réunion La 1ère
  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le , mis à jour le
Derrière le Rassemblement National, avec 22,41% des suffrages exprimés, la tête de liste LREM, Nathalie Loiseau, échoue dans son objectif de « battre » la formation de Marine Le Pen. Cependant sur les 79 sièges dévolus à la France au Parlement européen, la liste Renaissance (soutenue par le président Emmanuel Macron) obtient 23 sièges - à égalité avec le Rassemblement National. Parmi les élus LREM, le réunionnais Stéphane Bijoux.
 

Stéphane Bijoux : de l’audiovisuel à la politique

Il était en 10è position sur la liste « Renaissance » de La République en Marche. Depuis hier soir, Stéphane Bijoux est élu eurodéputé pour 5 ans. Une première pour ce journaliste bien connu du petit écran local. Ancien présentateur vedette du journal télévisé de RFO dans les années 90, il est devenu par la suite rédacteur en chef, directeur de l’information à France Ô ou encore directeur des rédactions d’Outre-mer à France Télévision. Après une carrière dans l’audiovisuel, il fait aujourd’hui son entrée en politique à 48 ans.
 

Younous Omarjee : un nouveau mandat… de justesse

La France Insoumise est de son côté l’une des grandes perdantes de ces élections européennes. La liste de Manon Aubry, porté par le parti de Jean-Luc Mélenchon, termine en cinquième position (6,3%) et n'obtient que six sièges au Parlement européen. C’est assez pour élire le député européen sortant Younous Omarjee, en 4è position sur la liste. Élu meilleur député européen en 2018 par le Parliament Magazine, le réunionnais rempile pour un troisième mandat.

Une aventure qui avait débuté en 2012 lorsqu’Elie Hoarau avait démissionné, prenant ainsi sa succession. Depuis, il a défendu avec ferveur la politique régionale en endossant le costume de vice-président de la commission développement régional. Il a aussi été rapporteur pour le Parlement européen en 2017 d’un rapport clef pour l’avenir des Régions Ultrapériphériques (RUP). Durant un an et demi, il a aussi mené une bataille au Parlement européen pour obtenir l’interdiction de la pêche électrique. Le 13 février 2019, l’UE entérine le projet qui sera effectif à partir de 2021.

Le reportage de Rahabia Issa
Portraits croisés Stéphane Bijoux et Younous Omarjee
Reportage  -  Réunion La 1ère

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play