À Miquelon, le programme d'actions contre les inondations se précise

écologie
Miquelon inondations
À Miquelon, la montée des eaux inquiète.
Face aux risques liés à la montée des eaux, le village de Miquelon-Langlade va se doter d'un programme d'actions de prévention des inondations (PAPI). La phase de concertation se poursuit pour une mise en application prévue en juin 2021.
Face aux risques liés à la montée des eaux, un diagnostic a débuté dans le village de Miquelon-Langlade pour élaborer un programme d'actions de prévention des inondations (PAPI) qui s'étale sur six ans. Cette phase de concertation vient tout juste de commencer.  

D'ores et déjà, le plan prévoit de nouvelles aides financières pour les résidents. En 2018, le plan de prévention des risques littoraux (PPRL) a cartographié les zones à risque pour les inondations. La totalité du village de Miquelon est concernée par une possible submersion. De très nombreux terrains sont devenus inconstructibles et 42 particuliers sont dans l’obligation de réaliser des travaux pour se protéger d’ici 2023.
 

De nouvelles subventions accessibles


Les résidents, dont les habitations ont été placées en zone rouge ou orange, bénéficient déjà d'aides issues du fonds Barnier. Mais grâce au PAPI, de nouveaux soutiens financiers sont possibles, notament pour améliorer et protéger son habitat face aux intempéries. Les membres de la DTAM encouragent les Miquelonnais à faire leur demande de subvention.

À lire aussi : Quel avenir pour le village de Miquelon face aux menaces de la montée des eaux ?

Le maire de Miquelon-Langlade, Franck Detcheverry a tenu à souligner le risque représenté par le débordement de la nappe phréatique. "Le mauvais écoulement de la nappe phréatique aggrave les phénomènes d'inondation qui surviennent pendant les tempêtes. Les travaux de drainage sont primordiaux si l'on veut contenir les risques de submersion."

Après la concertation viendront les mesures concrètes. En juin 2021, Miquelon devrait bénéficier des premières résolutions du PAPI.

Reportage de Martine Briand et de Jérôme Anger :
©saintpierremiquelon
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live