Les associations s'adaptent après l'annulation du 14 juillet à Saint-Pierre et Miquelon

association
14 juillet 2017 à Saint-Pierre
Beaucoup de monde place de Gaulle à Saint-Pierre en ce 14 juillet. ©SPM1ère
Après l'annulation du 14 juillet, dû aux nouveaux cas de covid-19 sur l'archipel, les associations doivent s'adapter. Entre compréhension et déception, elles comptaient sur cet événement pour récolter des fonds et financer leurs futures actions. 
Le 14 juillet annulé en raison du contexte sanitaire cause du tort aux associations de l'archipel. Cette année, pas de grande scène, ni de cabanons. La décision de la mairie, annoncée dans l'après-midi du 12 juillet, a été plutôt bien acceptée par les différentes associations. Damien Janil, le vice-président des Cougars, réagit. 
 

"On est très déçus, mais on comprend la décision. La situation sanitaire est telle qu'il fallait annuler donc on comprend et respecte le choix de la mairie." - Damien Janil, vice-président des Cougars


Jean-Pascal Dodeman, le président du Hockey Sporting Club complète : "Je pense que c'est une décision sage, on sait très bien que les gestes barrières n'auraient pas été respectés pendant le 14 juillet !"


Le reportage de Flavie Bry, Charlotte Boniteau et Jérôme Anger :
©saintpierremiquelon

 

Un gros manque à gagner 


Si la décision a été bien accueillie, le monde associatif s'inquiète pour ses finances. Tous attendaient beaucoup de cette manifestation. 
 

"C'est un gros manque à gagner pour nous, on fait un total en général de 7000 euros la journée du 14 juillet. Avec ça on paye toutes les charges du club ce qui nous permet de reverser la totalité de l’argent quand on fait une autre action à l'organisme pour lequel on œuvre. Donc là, on est vraiment déçus..." - Erika Arrossaména - présidente du Club lions Avenir


Même constat pour Jean-Pascal Dodeman, président du Hockey Sporting Club : "C'est une perte sèche pour le hockey sporting club, il faut savoir que ça fait plus de 30 ans qu'on descend tous les 14 juillet sur place. Cette année ça sera différent !
 

S'adapter 


Prévenues l'avant-veille du 14 juillet, certaines associations ont pu limiter les pertes. "Finalement, les commerçants n'ont pas livré leurs marchandises comme prévu, et pour ce qui avait déjà été acheté, les commerçants ont joué le jeu de le reprendre donc finalement on s'en sort avec des pertes très minimes.", raconte le vice-président des Cougars. 

Si certains ont pu annuler leurs commandes auprès des différents fournisseurs, d'autres ont été moins chanceux. Le club de foot de Miquelon, l'ASM, par exemple, a décidé de faire de la vente à emporter pour ne pas gâcher les plats déjà prêts et limiter les pertes. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live