La Chandeleur, la fête des crêpes et des gourmands

traditions saint-pierre (spm)
chandeleur
Près de 500 crêpes seront vendues cette semaine dans cette boulangerie de l'archipel. ©SPM la 1ère
Après les bûches de Noël et les galettes des rois, c'est au tour des crêpes de débarquer dans nos assiettes. Faciles à faire et toujours aussi savoureuses, ce sont elles les stars de la Chandeleur. Cet événement est célébré chaque année dans les familles mais aussi dans certaines boulangeries.

A faire soi-même ou à acheter déjà préparées, les crêpes ravissent toujours autant les papilles des gourmands de Saint-Pierre et de Miquelon. La preuve en est, par exemple, dans la boulangerie Girardin à Saint-Pierre. 

Dès 6h du matin, à l'ouverture, plus de 120 crêpes sont déjà proposées à la vente. Sucre ou chocolat, il y en a pour tous les goûts. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ne restent jamais très longtemps sur les étals...

Pour 40 crêpes, on met deux litres de lait, douze œufs, un kilo de farine et 200 grammes de beurre.

Ludovic Jourdheuil, aide-boulanger

 

 

Préparer la pâte, la cuisson, la garniture... Les pâtissiers et préparateurs n'ont pas vraiment le temps de s'ennuyer. En tout, près de 500 crêpes devraient être vendues cette semaine dans cette boulangerie. 

Une chose est certaine : à la Chandeleur, on se régale à toutes heures. Mathias Raynaud et Jérôme Anger l'ont constaté, ci-dessous leur reportage : 

©saintpierreetmiquelon

 

Pourquoi mange-t-on des crêpes à la Chandeleur ?

La Chandeleur est initialement une fête d'origine païenne, elle célèbre l'allongement de la durée du jour, le "retour à la lumière". C'est au Ve siècle que cette fête est associée aux "chandelles" par le pape Gélase Ier qui organisa des processions aux flambeaux en l'honneur de la présentation de Jésus au Temple. 40 jours après Noël, le pape aurait alors offert des galettes aux pèlerins, ce qui serait à l'origine de la tradition des crêpes. Leur forme ronde symboliserait aussi le soleil, et donc le retour de la lumière.