Comment le cinéma de Saint-Pierre s'est-il adapté à l'arrêt du septième art ?

cinéma saint-pierre (spm)
cinema saint-pierre
©SPM la 1ère

Si la fermeture des cinémas en métropole repousse la sortie des films sur grand écran, la salle obscure du centre culturel et sportif de Saint-Pierre, toujours ouverte, propose des alternatives, comme la rediffusion de longs métrages cultes. 

On le sait, la culture - largement représentée par le septième art - souffre en cette période de crise. Oui, mais, une ville résiste, encore et toujours. Celle de Saint-Pierre, et son cinéma qui fait peut-être partie des derniers de France à être encore ouvert. 

À lire aussi : À Saint-Pierre et Miquelon, le cinéma ne connaît pas la crise

Un instant de répit, une chance pour la population locale de profiter encore de sa salle obscure - l'unique dans l'archipel -, et de remonter le temps. Car oui, avec la fermeture des cinémas en métropole, la sortie des films est impactée. James Bond, Jurassic World, The Batman, Matrix 4, pour ne citer qu'eux. 

À lire aussi : Magnéto : Bilan sur la programmation du cinéma GHC en 1990

Mais l'irréductible cinéma du centre culturel et sportif, toujours ouvert, s'est adapté en proposant des films cultes. En ce moment, Steven Spielberg est à l'honneur, avec son éponyme et effrayant Les Dents de la mer, diffusé ce samedi 27 février. Il y a une semaine, c'était E.T, et la semaine d'avant, "Jurassic Park. Un vrai succès, puisque lors de la première séance, les dinosaures les plus célèbres du cinéma ont attiré 113 spectateurs (73 pour E.T). 

Le choix aux spectateurs

 

Une réussite donc, qui trouve sa réponse dans la manière de communiquer. Le CCS laisse les spectateurs choisir leur film, par le biais de sondages sur leur page Facebook. 

Les prochains rendez-vous seront dédiés aux enfants (mais aussi aux plus grands), avec le premier volet de l'ogre Shrek, ainsi que celui du fantôme Casper

Ecoutez l'interview de Yannick Arrossaména, directeur du Centre Culturel et Sportif, dans notre journal de 12H30.