Comment protéger la forêt boréale de Saint-Pierre et Miquelon ?

écologie
foret boreale saint-pierre miquelon
©SPM la 1ère
Tout au long de la semaine, un bureau d'étude implanté à Saint-Pierre anime des ateliers de concertation pour la sauvegarde des espaces forestiers.
La première réunion de consultation s'est tenue lundi, dans les locaux de la Cacima.
Chaque année, la forêt de Saint-Pierre et Miquelon perd 1 % de sa superficie totale. Le constat est sans appel et les causes de déforestation nombreuses. Face à l'ampleur du problème et au manque de connaissances spécifiques au territoire, le bureau d'études chargé par l'État de mener à bien le programme national de la forêt et du bois (PNFB) sur l'archipel, a décidé de rassembler les acteurs concernés. Ce lundi, dans les locaux de la Cacima, la DTAM, la collectivité, l'Office national de la biodiversité et la fédération de chasse étaient présents.

À lire aussi : Rencontre avec les naturalistes amateurs de Saint-Pierre et Miquelon

Dans un esprit de concertation, chaque acteur a apporté connaissances et compétences et ainsi participé à l'élaboration d'un état des lieux des espaces forestiers de l'archipel. Le premier objectif est d'identifier les causes potentielles de la déforestation, pour ensuite élaborer des mesures efficaces capables d'enrayer le phénomène. 

Le fruit de ces discussions sera compilé et aidera à la rédaction du rapport territorial de la forêt et du bois (PNFB), remis fin décembre et validé au niveau national. Une première étape de concertation nécessaire, avant d'espérer la mise en place de mesures concrètes de conservation de la forêt.

Reportage de Frédéric Dotte et Jérôme Anger :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live